AC­TU COURSE

Porsche 911 RSR 2017

Motor Sport - - SOMMAIRE -

ésu­mé des épi­sodes pré­cé­dents : sa­chant que la ré­gle­men­ta­tion al­lait chan­ger et par­ti­ci­pant ac­ti­ve­ment à son éla­bo­ra­tion, Porsche avait rem­pla­cé la 997 RSR par une sorte de 991 in­té­rim re­pre­nant le mo­teur de son aî­née. Bap­ti­sé RSR tout court, ce mo­dèle n’avait pas été concoc­té stric­to sen­su à par­tir de la GT3 RS et sa dif­fu­sion a été res­treinte. Face à la mon­tée en puis­sance du GT3, cer­tains au­raient vou­lu une conver­gence GT3/GTLM (GT En­du­rance). BMW en était un fort par­ti­san alors que Porsche a tou­jours dé­fen­du une vraie dif­fé­ren­cia­tion. Tan­dis que Fer­ra­ri a fait une GT3 à prix fort, plus proche de sa GT/LM, Ford a ex­ploi­té à fond le rè­gle­ment et sor­ti une au­to évo­ca­trice du GT1, très “pro­to”. Le nou­veau rè­gle­ment est com­plexe car il per­met beau­coup de choses tout en jouant sur une équa­tion aé­ro + puis­sance + poids qui doit abou­tir à un ni­veau de per­for­mances uni­for­mi­sé. Ford, BMW, et Fer­ra­ri uti­lisent des mo­teurs tur­bo qui re­flètent leurs au­tos de sé­rie. Porsche a choi­si de s’af­fran­chir de ce dogme et même de s’éloi­gner plus en­core de la sé­rie en op­tant pour un boxer 4 litres at­mo, rat­ta­ché à la li­gnée uti­li­sée sur les der­nières GT3-R et GT3 Cup, qui plus est re­tour­né et mon­té en po­si­tion cen­trale ar­rière fa­çon Cay­man. Cette op­tion ap­porte un meilleur équi­libre des masses et offre plus de pos­si­bi­li­tés en ma­tière aé­ro­dy­na­mique. En dé­rivent un com­por­te­ment et une ex­ploi­ta­tion des pneu­ma­tiques amé­lio­rés. Ce­la dé­bouche aus­si sur un ren­de­ment plus en phase avec les lois de l’en­du­rance qui exigent vi­tesse, ré­gu­la­ri­té et ré­duc­tion des in­ter­ven­tions dans les stands.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.