Une nou­velle McLa­ren en ap­proche

McLa­ren at­tend Ge­nève pour bra­quer tous les pro­jec­teurs sur la rem­pla­çante de la 650S. Le por­trait-ro­bot que dresse sa cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion frappe dé­jà les es­prits.

Motor Sport - - SOMMAIRE -

Àpar­tir du lan­ce­ment de la MP4-12C, en 2009, McLa­ren a pro­gres­si­ve­ment et fer­me­ment éta­bli sa branche in­dus­trielle et mis sur or­bite trois lignes de pro­duits, ap­puyées par un pro­gramme de per­son­na­li­sa­tion et une ac­ti­vi­té com­pé­ti­tion-client. Le tra­vail réa­li­sé est d’au­tant plus re­mar­quable qu’il s’ac­com­pagne d’une ges­tion au cor­deau. De­puis 2013, un équi­libre a été at­teint et les re­ve­nus sont suf­fi­sants pour fi­nan­cer le dé­ve­lop­pe­ment de l’en­tre­prise et at­teindre une ca­pa­ci­té de pro­duc­tion an­nuelle de 5000 voi­tures d’ici cinq ans. Si tout conti­nue à fonc­tion­ner de la sorte, car c’est l’ar­gent qui rentre qui est ré­in­ves­ti. Ini­tié il y a un an, le nou­veau bu­si­ness plan court jus­qu’en 2022 et re­pose sur la sor­tie de quinze nou­veaux mo­dèles, va­riantes in­cluses. La Su­per Se­ries fait par­tie du pre­mier étage de la fu­sée. Elle dé­signe l’au­to que l’on a connue sous les ap­pel­la­tions MP4/12C, 650S et 675LT. Ar­ri­vée en fin de vie, elle se­ra re­nou­ve­lée à Ge­nève cette an­née et se place di­rec­te­ment en face de la Ferrari 488. En in­terne, elle s’ap­pelle la P14, mais de­puis des se­maines le nom de 720S enflamme la toile. Si ce­la se ré­vèle exact, ce­la peut vou­loir dire qu’elle fait 720 ch et qu’Aven­ta­dor et F12 sont des brouettes. Ce que l’on sait dé­jà a de quoi se­couer la concur­rence et re­mettre en ques­tion les hié­rar­chies éta­blies. Le 4 jan­vier, McLa­ren a fait sa­voir que cette nou­velle au­to pe­sait 1 283 kg à sec et a pu­blié une photo de sa coque en car­bone. Celle-ci est à la fois plus lé­gère et plus ri­gide. Ce n’est plus une bai­gnoire mais une cel­lule in­té­grale avec des portes bas­cu­lantes in­té­grant une dé­coupe dans le toit. Ajou­tée au seuil abais­sé, cette ca­rac­té­ris­tique tra­duit un sou­ci d’amé­lio­ra­tion d’ac­cès. À la vue des pho­tos des pa­pa­raz­zis, le de­si­gn de la P14 s’ap­pa­rente à ce­lui de la Sport Se­ries. Il ma­rie ron­deurs et gra­phisme. En même temps qu’un gros plan, McLa­ren a ré­vé­lé le 18 jan­vier que la nou­velle Su­per Se­ries était très éla­bo­rée sur le plan aé­ro­dy­na­mique. Son ren­de­ment est dou­blé. Ap­pui et re­froi­dis­se­ment ont res­pec­ti­ve­ment pro­gres­sé de 50 et 15 % tout en in­fluen­çant le de­si­gn dans sa par­tie la­té­rale. À l’ar­rière aus­si, avec un gros ai­le­ron mo­bile fa­çon LT et P1. Le 1er fé­vrier, nous avons eu droit à une photo de mu­let ca­mou­flé et quelques mots sur le com­por­te­ment de la voi­ture. La ges­tion com­por­te­men­tale de deuxième gé­né­ra­tion (Proac­tive Chas­sis Con­trol II en jar­gon McLa­ren) opère sur trois modes: confort, sport, et piste. McLa­ren af­firme avoir re­pous­sé très loin les li­mites en ma­tière de confort, d’ac­cé­lé­ra­tion la­té­rale et de plai­sir de pi­lo­tage. Douze cap­teurs ont été ajou­tés au sys­tème, dont un au ni­veau de chaque moyeu de roue, pour lire la route et me­su­rer le tra­vail du pneu­ma­tique. L’ana­lyse et la cor­rec­tion de l’état de la sus­pen­sion se font en quelques mil­li­se­condes. Le po­ten­tiel d’adhé­rence a aug­men­té sans mettre en pé­ril l’équi­libre de l’au­to. Se­lon la ten­dance ac­tuelle, McLa­ren a éga­le­ment ajou­té un mode drift. Ce­lui-ci est ajus­table. À suivre…

Une toute nou­velle cel­lule, plus ri­gide et plus lé­gère, une aé­ro­dy­na­mique très poin­tue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.