AMG Pro­ject One

Sym­bole des am­bi­tions dé­cu­plées d’AMG, une su­per­car ins­pi­rée de la F1 cou­ron­ne­ra cette an­née le cin­quan­te­naire de la branche spor­tive de Mer­cedes.

Motor Sport - - ACTU -

Sui­vant la ten­dance ac­tuelle, Mer­cedes-AMG a choi­si les ré­seaux so­ciaux et plus par­ti­cu­liè­re­ment Fa­ce­book pour of­fi­cia­li­ser son pro­jet de su­per­car. Les ré­centes confi­dences de To­bias Moers, pa­tron d’Af­fal­ter­bach, ont ap­por­té leur lot de dé­tails crous­tillants lors des sa­lons de Las Ve­gas et de De­troit. Celle qui se nomme pour l’ins­tant Pro­ject One se­ra le point d’orgue des cé­lé­bra­tions du cin­quan­te­naire d’AMG. Son étude de fai­sa­bi­li­té a été me­née entre oc­tobre 2015 et fé­vrier 2016, avec pour ca­hier des charges la com­mer­cia­li­sa­tion d’une su­per­car hy­bride do­tée d’une mo­to­ri­sa­tion di­rec­te­ment ins­pi­rée de la F1 et ti­rant l’ex­pé­rience de la SLS élec­trique. L’am­bi­tion est de col­ler au plus près du mo­teur de la W07 cham­pionne du monde. L’idée a été ini­tiée par Moers et son ho­mo­logue de la F1, An­di Co­well, et c’est Ola Käl­le­nius, le pa­tron de la R&D de la marque qui su­per­vise le pro­jet. Il est ques­tion d’une pro­duc­tion li­mi­tée à 300 exem­plaires et d’une puis­sance su­pé­rieure à 1 000 ch. La pré­sen­ta­tion se fe­rait à Franc­fort en sep­tembre. Le cap des 1 000 ch a lar­ge­ment été fran­chi par les “po­wer units” de la F1 puisque l’on parle de 1 200 à pré­sent (en crête). Au stade de la route, il fau­dra en tout état de cause ré­duire les pres­ta­tions de l’en­semble hy­bride à V6 sur­ali­men­té de 1,6 litre, lui don­ner plus de couple à bas ré­gime avec un vrai ra­len­ti. Un train avant élec­tri­fié per­met­tra d’avoir quatre roues mo­trices avec ef­fet de couple vec­to­riel. Pas ques­tion d’hy­bride re­char­geable digne de ce nom, l’au­to­no­mie en mode élec­trique se­ra ré­duite à quelque 25 km. La Pro­ject One se­ra la plus spor­tive et la plus avan­cée du mo­ment, dans la conti­nui­té de la McLa­ren P1 et de la LaFer­ra­ri. Mer­cedes a consi­dé­ré que ses clients étaient ca­pables d’ac­cep­ter un “pe­tit mo­teur”, à par­tir du mo­ment où il est vé­ri­ta­ble­ment is­su de la F1. ll en dé­cou­le­ra une ar­chi­tec­ture et un concept aé­ro­dy­na­mique plus ori­gi­naux, avec de sé­rieux pro­blèmes à trai­ter comme ce­lui du re­froi­dis­se­ment. Le de­si­gn est quant à lui dé­jà dé­fi­ni.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.