MA­GNY-COURS

Motor Sport - - FACE À FACE -

Avec ses quelques che­vaux sup­plé­men­taires, des pneus plus ty­pés et sur­tout des amor­tis­seurs ré­glables hé­ri­tés de la course, la S60 par­tait plu­tôt fa­vo­rite sur la piste Club. C’était comp­ter sans le brio du châs­sis, des freins, et sur­tout de la trans­mis­sion de la S4. L’Au­di pro­cure à la fois da­van­tage de plai­sir et prend plus d’une se­conde à la Sué­doise.

La di­rec­tion as­sez di­recte et son as­sis­tance ir­ré­pro­chable per­mettent en outre d’ex­ploi­ter fi­ne­ment cette vi­va­ci­té de grosse Mia­ta. Le V6 as­sène le coup de grâce à la Vol­vo dont le quatre cy­lindres, aus­si “chaud bouillant” soit-il, ne peut pré­tendre à pa­reille no­blesse. Rien d’ex­tra­va­gant ou vul­gaire, juste un ron­ron cha­leu­reux à bas ré­gime et de jo­lis ai­gus dans les tours. Au centre du V, le com­pres­seur de l’an­cienne S4 a lais­sé place à un tur­bo dont le temps de ré­ponse est ré­duit par la proxi­mi­té avec les sou­papes d’échap­pe­ment. Ce bloc com­pact a per­du 14 kg par rap­port à la ver­sion com­pres­seur. Au fi­nal, la S4 est plus lé­gère de 55 kg que sa de­van­cière et de 46 kg que la Po­les­tar.

La danse de la S4

Un dé­tour par Ma­gny-Cours s’im­po­sait avec une Vol­vo do­tée d’amor­tis­seurs ré­glés pour le cir­cuit. Une poi­gnée de tours de la piste Club confirme que le châs­sis made in Po­les­tar, c’est du so­lide. Le pré­pa­ra­teur a bossé sé­rieu­se­ment et sin­cè­re­ment son su­jet, en­ten­dez par là avec l’en­vie de plaire au spor­tif et la ri­gueur que ce­la sup­pose. Tou­te­fois il a dû com­po­ser avec les in­gré­dients à sa dis­po­si­tion, no­tam­ment une trans­mis­sion ter­ri­ble­ment cas­tra­trice. Un mode Sport+ se­cret peut être ac­ti­vé en ren­trant une sorte de code via les pa­lettes au vo­lant. Échap­pe­ment plus li­bé­ré, pas­sages de rap­ports plus ra­pides, op­ti­mi­sa­tion de l’ABS, mais point de mi­racle. On ne s’amuse pas. On at­taque, on tra­jecte et on claque un temps très ho­no­rable pour une au­to proche de la re­traite. La S60 se po­si­tionne dans notre clas­se­ment à trois dixièmes d’une BMW M135i xD­rive et de­vance l’an­cienne S4… mais pas la nou­velle. Cette der­nière tire par­ti de son jo­li dé­han­ché pour en­rou­ler les vi­rages lents, cas­ser le sous­vi­rage dans le ra­pide et res­sor­tir plus fort et plus élé­gam­ment que la Vol­vo. En for­çant le trait, on peut même en­tre­te­nir de belles pe­tites dé­rives. Les pu­ristes trou­ve­ront l’ef­fet du dif­fé­ren­tiel ar­rière un brin ar­ti­fi­ciel mais le plai­sir de pi­lo­tage sur cir­cuit sur­passe à nos yeux ce­lui of­fert par une RS3. En dé­pit d’une monte pneu­ma­tique moins spor­tive, la S4 prend plus d’une se­conde au tour à la S60 et sept dixièmes à une BMW 340i Pack Performance, sa grande ri­vale.

Ri­gueur de con­cep­tion Punch mé­ca­nique Châs­sis ty­pé Frei­nage Trans­mis­sion cas­tra­trice S60 en fin de vie Agi­li­té épa­tante Polyvalence hors norme Agré­ment du V6 Bien-être à bord Fee­ling de di­rec­tion Prix éle­vé

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.