AC­TU COURSE

Ini­tiée avec la 348 TB, la dy­nas­tie des Ferrari Chal­lenge ac­cen­tue en­core son sta­tut de GT de course.

Motor Sport - - SOMMAIRE -

C elle qui suc­cède à la 458 Chal­lenge Evo et ouvre une nou­velle ère tur­bo n’échappe pas à la course à l’ar­me­ment du GT, et ce ne sont pas les clients de Ferrari qui s’en plain­dront. Ex­té­rieu­re­ment, on re­mar­que­ra un gros tra­vail aé­ro­dy­na­mique qui com­prend une face avant re­mo­de­lée à par­tir d’un re­po­si­tion­ne­ment des ra­dia­teurs, in­cli­nés vers l’ar­rière. L’ou­ver­ture agran­die de la ca­landre va de pair avec trois nou­velles sor­ties sur le ca­pot. La re­dé­fi­ni­tion des ap­pen­dices, avec un split­ter agran­di et l’ad­jonc­tion d’ai­lettes, a per­mis d’équi­li­brer la dé­por­tance avant avec celle du nou­vel ai­le­ron ar­rière ins­pi­ré de ce­lui de la GTE. L’ap­pui a res­pec­ti­ve­ment aug­men­té de 7% et 9%. Cô­té mé­ca­nique, quelques ki­los ont été ga­gnés sur la masse du groupe pro­pul­seur. La car­to­gra­phie de la courbe de ré­ponse du mo­teur a été re­prise et adap­tée aux nou­veaux rap­ports de boîte plus courts. Un launch con­trol avec mon­tée au­to­ma­tique des quatre pre­miers rap­ports en six se­condes va pi­men­ter les dé­parts. Le seuil d’in­ter­ven­tion de l’ABS, du contrôle de mo­tri­ci­té et du dif­fé­ren­tiel pi­lo­té est pro­gram­mable. L’in­ten­si­té de l’ac­tion de ces der­niers peut elle aus­si être ajus­tée. Des es­sais à Mon­za se sont tra­duits par une amé­lio­ra­tion de 11,6 % du po­ten­tiel d’ac­cé­lé­ra­tion en sor­tie de courbe. Par ailleurs, le chro­no de Fio­ra­no a été abais­sé d’une se­conde. Les 1’15’’5 an­non­cés placent la nou­velle Chal­lenge 7’’5 de­vant la 488 GTB de route.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.