SUR LA PISTE

Motor Sport - - SUPERTEST -

C’est peut-être la pre­mière fois qu’une Au­di autre que la R8 nous semble avoir des pré­dis­po­si­tions pour tâ­ter de la piste, sa­chant que notre au­to était pour­vue de l’amor­tis­se­ment pi­lo­té et chaus­sée par Yo­ko­ha­ma, mais dé­pour­vue des freins avant car­bone/cé­ra­mique. Le TT RS a confir­mé à Ma­gny-Cours son en­vie d’en dé­coudre et son po­ten­tiel sé­rieu­se­ment re­le­vé. Certes, il ne donne pas dans la ri­go­lade et il n’a rien de spec­ta­cu­laire quand on le voit évo­luer, pi­lo­té dans les règles de l’art pour faire un temps. Ce qui est nou­veau, c’est ce train avant vif et mor­dant, ce train ar­rière qui, une fois pla­cé sur les freins, as­sez fa­ci­le­ment, est moins en­gour­di par l’in­ter­ven­tion de la trans­mis­sion in­té­grale à la re­mise des gaz. La ten­dance reste au sous-vi­rage, les pneus hurlent en ap­pui, mais on ne perd plus le train avant en sur­bra­quant. Un quart de tour de vo­lant suf­fit à la cor­rec­tion, tan­dis que le train ar­rière ré­agit au le­ver de pied. Tou­te­fois, pour vi­ser le chro­no, il faut sa­voir gar­der la tête froide et ne pas re­mettre trop fort et trop tôt les gaz en sor­tie de courbe. Au bout du compte, d’une gé­né­ra­tion à l’autre, ce­la fait pour le TT RS un gain de 4’’ au tour sur la piste école de Ma­gny-Cours. En dou­blant l’AMG GT et la Lo­tus Exige S, mais pas le Cayman S, Au­di ac­croche au pas­sage à son ta­bleau de chasse la sen­sa­tion­nelle mais per­fec­tible M2, presque une se­conde au tour plus lente. Notez que le châs­sis du TT est plus proche, dans l’es­prit et les ré­glages, de ce­lui de la BMW que de ce­lui du Cayman. Le cou­pé Porsche 4 cy­lindres, tel un ath­lète en­traî­né, maî­trise son su­jet et fait cla­quer son temps avec plus de dou­ceur et beau­coup d’équi­libre. Son train avant moins mor­dant opère en har­mo­nie avec un train ar­rière qui suit au doigt et à l’oeil, avec pré­ci­sion et pro­gres­si­vi­té. Comme sur la route, c’est hy­per agréable. Il n’y a pas à se battre, on peut mon­ter pro­gres­si­ve­ment en ca­dence, af­fi­ner la tra­jec­toire, do­ser la dé­rive. Le ni­veau de grip mé­ca­nique est éle­vé et l’on se ré­gale à sor­tir de plus en plus fort des courbes tan­dis que le frei­nage car­bone/cé­ra­mique fait preuve de constance tout en étant fa­cile à contrô­ler. Très Porsche, ce point fort est va­lable aus­si pour la monte acier. Le TT RS est en re­vanche en­core han­di­ca­pé, alors qu’il ex­hibe der­rière ses roues du gros ma­tos qui en im­pose mais fait “crouink” quand on l’a sol­li­ci­té avec ar­deur. Un mal­heur n’ar­ri­vant ja­mais seul, la boîte DSG de l’Au­di est plus faillible que la PDK de la Porsche, re­fu­sant no­tam­ment de ren­trer la se­conde avant l’épingle. Le Cayman est presque di­vin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.