Classe supérieure

Pen­dant cou­pé 5 portes de la ber­line Au­di A4, le concept A5 Sport­back sied par­fai­te­ment à la S4, dont il re­hausse le ca­chet.

Motor Sport - - ESSAI NOUVEAUTÉ - TEXTE JEAN- FRAN­ÇOIS MARCHET PHOTOS D. R.

Je me sou­viens qu’au mo­ment où est ap­pa­rue la Mer­cedes CLS (20032004), Au­di s’in­ter­ro­geait sur l’in­té­rêt d’un cou­pé A4 4 portes. Georg Flan­dor­fer, alors di­rec­teur des ventes et du mar­ke­ting, s’en était ou­vert du­rant un dî­ner. L’idée cou­vait aus­si chez VW. C’est ain­si que la Pas­sat CC est sor­tie en 2008 et l’Au­di A5 Sport­back en 2009. On ne peut pas dire que la CC soit un grand suc­cès, mais les scores de vente de la ber­line A5 sont flat­teurs: 340000 exem­plaires pour sa pre­mière gé­né­ra­tion, dont 25000 pour la France. L’A5 Sport­back se vend chez nous au­tant que la ber­line A4. Alors que cette der­nière est la voi­ture de fonc­tion pri­sée des cadres dy­na­miques, l’A5 est plé­bis­ci­tée par les par­ti­cu­liers ama­teurs de luxe.

Dans ce contexte, la S5 Sport­back fait fi­gure de va­riante raf­fi­née de la ber­line S4, et sa deuxième gé­né­ra­tion bé­né­fice des mêmes amé­lio­ra­tions que cette der­nière, es­sayée dans notre pré­cé­dent nu­mé­ro. Der­rière un de­si­gn qui a évo­lué, fa­çon Porsche, dans la sub­ti­li­té et le res­pect d’une image, se cachent une mé­ca­nique et une pla­te­forme re­nou­ve­lées. Le nou­veau V6 à ca­lage de dis­tri­bu­tion va­riable en conti­nu dis­pose aus­si d’une le­vée va­riable des sou­papes. Coif­fé de cu­lasses re­des­si­nées, il a aban­don­né le com­pres­seur de la va­riante pré­cé­dente pour un tur­bo à double vo­lute qui a aug­men­té le couple à bas ré­gime. Cette évo­lu­tion conforte la S5 dans sa spor­ti­vi­té bour­geoise, d’au­tant plus qu’elle s’ac­com­pagne d’une faible mon­tée en puis­sance. Tout aus­si symp­to­ma­tique est l’adop­tion d’une boîte au­to­ma­tique ZF à 8 rap­ports. La trans­mis­sion se fait sur les quatre roues via la der­nière évo­lu­tion du sys­tème quat­tro, dont le dif­fé­ren­tiel cen­tral pri­vi­lé­gie une ré­par­ti­tion de couple de 60 % sur le train ar­rière, le­quel peut re­ce­voir un dif­fé­ren­tiel pi­lo­té à vec­teur de couple.

Avec la plate-forme MLB, la S5 Sport­back a hé­ri­té d’un em­pat­te­ment al­lon­gé de 14 mm. Elle a pris 21 mm en lon­gueur et 11 mm en lar­geur, tout en étant plus basse de 5 mm. Plus que les 17 mm sup­plé­men­taires ac­cor­dés à l’ha­bi­tacle, on re­tien­dra une baisse de poids de 85 kg et une lar­geur de voies lé­gè­re­ment supérieure à celle de la S4.

La S5 fait par ailleurs 30 kg de plus que la S4. Elle est néan­moins plus basse et un tout pe­tit peu plus courte. Elle n’a pas gran­di ni gros­si. Elle s’est conten­tée de mus­cler son phy­sique et d’ac­cen­tuer ses traits. Elle n’en reste pas moins une grande au­to dans la vie de tous les jours. Peut-être est-ce aus­si sa qua­li­té per­çue ex­cep­tion­nelle et son confort oua­té qui am­pli­fient cette sen­sa­tion. Une Classe C 43 AMG fait plus bling-bling, une BMW 340i fait moins soi­gné. On no­te­ra au pas­sage que, contrai­re­ment à Mer­cedes, BMW dis­pose d’une concur­rente di­recte avec le Gran Cou­pé 440i.

Quand on est as­sis aux places avant de la S5, rien ne change par rap­port à la S4. La boîte ZF est plus douce que la double em­brayage, et ce n’est pas par ha­sard qu’on la re­trouve chez Au­di, qui a tou­jours va­rié ses choix en ma­tière de boîtes de vi­tesses. Quant au nou­veau V6 tur­bo, il est royal. Ajou­tez à ce­la la qua­li­té d’amor­tis­se­ment amé­lio­rée, et il y a tout pour ver­ser dans l’em­bour­geoi­se­ment.

Une S n’est pas une RS mais ce­la ne l’em­pêche pas d’avoir des vel­léi­tés dy­na­miques. Il suf­fit pour ce­la de ne pas se lais­ser por­ter et de pas­ser les ré­glages sur le mode dy­na­mique. Il convient aus­si de sa­voir ce que l’on veut à la si­gna­ture du bon de com­mande. Dans la longue liste des op­tions, on trouve un dif­fé­ren­tiel au­to­blo­quant à vec­teur de couple à 1630 €, une sus­pen­sion Sport spé­ci­fique à 1210 € (amor­tis­se­ment pi­lo­té) et une di­rec­tion Dy­na­mique à 1185 € (as­sis­tance et dé­mul­ti­pli­ca­tion va­riable en fonc­tion de la vi­tesse). Le tout per­met d’ob­te­nir sur une route si­nueuse une au­to plus vi­vante que l’on peut faire en­trer plus fa­ci­le­ment dans les courbes et sor­tir avec plus de vi­gueur. Ces équi­pe­ments sont in­dis­pen­sables pour gom­mer un ca­rac­tère as­sez peu ex­pan­sif. Comme la S4, la S5 prend alors sa vraie di­men­sion.

L’ha­bi­tacle confirme l’avance d’Au­di en ma­tière de qua­li­té per­çue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.