POST-SCRIPTUM

Le 23 juin 2008, nous as­sis­tions en live et sur place au re­cord de la Mé­gane R26.R au Nür­bur­gring. Un pri­vi­lège qui n’est mal­heu­reu­se­ment ja­mais de­ve­nu la norme…

Motor Sport - - SOMMAIRE -

Ce­la ne vous au­ra sans doute pas échap­pé, la sai­son des chro­nos au Nür­bur­gring bat son plein. Lam­bor­ghi­ni Hu­racán Per­for­mante, Hon­da Ci­vic Type R, nou­velle 911 GT3, la BMW M4 CS, Nio EP9, Giu­lia Qua­dri­fo­glio entre autres font de leurs per­for­mances sur les 20,8 km de la Boucle nord le plus so­lide des ar­gu­ments mar­ke­ting. C’est presque de­ve­nu un pas­sage obli­gé sur le­quel peu de mar­chands de spor­tives font l’im­passe, hor­mis Fer­ra­ri et McLaren jus­qu’à la ré­cente an­nonce du 6’43 cla­qué par la P1 LM. En 2008, quand Re­nault Sport dé­ci­da d’in­té­grer l’“in­dus­try pool” du Ring pour mus­cler le dé­ve­lop­pe­ment de ses pro­duits et si­gner le re­cord du tour chez les trac­tions avec la Mé­gane R26.R, le phé­no­mène Nord­schleife n’avait pas en­core pris une telle am­pleur mais l’ex­ploit de la Fran­çaise eut un écho mon­dial. Un re­ten­tis­se­ment d’au­tant plus mé­ri­té que le chro­no en ques­tion ( 8’ 17) fut réa­li­sé en live de­vant un par­terre de jour­na­listes dont j’eus le pri­vi­lège de faire par­tie. Nous avons pu ap­pro­cher au plus près la voi­ture du re­cord, es­sayer la R26. R sur la piste ré­ser­vée en ex­clu­si­vi­té et même être bap­ti­sés par le re­cord­man du jour. Des condi­tions idéales pour at­tes­ter de la bonne foi du construc­teur, com­prendre la voi­ture, le re­cord, me­su­rer l’ex­ploit, bref pour ne pas se conten­ter de re­layer un com­mu­ni­qué de presse an­non­çant un temps réa­li­sé on ne sait trop quand avec une au­to dans on ne sait trop quelle confi­gu­ra­tion. Vincent Bayle, le pi­lote de la R26. R, me confia qu’il avait rou­lé quelques se­condes plus vite la veille en es­sai. Mais sans té­moins, ça ne comp­tait pas ! Beau fair- play. Pour ne pas sus­ci­ter une las­si­tude mê­lée de sus­pi­cion sur les chro­nos dont ils nous abreuvent, les construc­teurs se­raient bien ins­pi­rés de pré­fé­rer le live en pu­blic au huis clos. On pour­rait même al­ler jus­qu’à cette lu­mi­neuse idée dont me par­lait une per­sonne de chez McLaren sans y croire une se­conde : or­ga­ni­ser des séances chro­no­mé­trées avec plu­sieurs marques concur­rentes, même jour, même heure. Al­lez, chiche !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.