Ro­main Mon­ti

Quand il ne claque pas les chro­nos sur la piste de Magny-Cours F1 pour nous ai­der à dé­si­gner la spor­tive Motorsport de l’an­née, Ro­main Mon­ti pi­lote l’Au­di R8 LMS GT3 de l’équipe Sain­té­loc Ra­cing en GT3 Blanc­pain Sprint, et la Ma­se­ra­ti Gran Tu­ris­mo GT4 du

Motor Sport - - ACTU | COURSE -

« VRAI­MENT UNE BONNE IDÉE, ce pas­sage aux GT4 du cham­pion­nat FFSA. Les équipes et les spon­sors n’ar­ri­vaient plus à gé­rer les bud­gets de­ve­nus co­los­saux, et ce­la per­met de re­trou­ver un es­prit “GT” qui me plaît vrai­ment. Les ma­chines pré­pa­rées par de pe­tites équipes cô­toient les au­tos d’usine, et chaque voi­ture pré­sente des ap­ti­tudes bien à elle. No­ga­ro et Pau fa­vo­ri­saient clai­re­ment les GT4 les plus lé­gères, mais je pense qu’on se­ra bien à par­tir de Di­jon avec le gros V8 de notre Ma­se­ra­ti GT4. Au pas­sage, je re­mer­cie le groupe Schu­ma­cher qui me per­met de re­trou­ver l’au­to avec la­quelle j’ai rem­por­té le titre mon­dial du Cham­pion­nat Ma­se­ra­ti Tro­feo en 2015. Elle a sim­ple­ment été adap­tée à la ré­gle­men­ta­tion GT4 par AF Corse, et je suis sûr qu’elle se bat­tra comme une lionne dès qu’elle re­trou­ve­ra des cir­cuits aux longues lignes droites. Je vois un bel ave­nir à ce nou­veau cham­pion­nat de GT4. Je m’in­quiète juste du prix et de la so­phis­ti­ca­tion de su­per­cars comme la McLaren 570S et l’Au­di R8 LMS. Est-ce qu’on ne risque pas une nou­velle es­ca­lade des coûts après celle du GT1 et du GT3, en ac­cep­tant ces au­tos?

En par­lant de GT3, mon dé­but de sai­son Blanc­pain Sprint me donne de bonnes rai­sons d’es­pé­rer de beaux ré­sul­tats cette an­née. Con­trai­re­ment à ma pre­mière sai­son l’an­née der­nière, je connais tous les cir­cuits sauf Zol­der et nos per­for­mances sur les pre­mières manches sont ho­no­rables: à Mi­sa­no, nous ter­mi­nons 6e puis 5e, meilleur ré­sul­tat du clan Au­di. À Brands Hatch, nous avons nous avons réa­li­sé une ma­gni­fique re­mon­tée jus­qu'à la 8e place mal­gré deux ac­cro­chages dé­sas­treux pro­vo­qués par des concur­rents lors de la manche qua­li­fi­ca­tive, où nous par­tions 5e. La voi­ture fonc­tionne par­fai­te­ment, l’équipe fait du su­per tra­vail. Je rêve de par­ti­ci­per aux 24 Heures de Spa avec ce team. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.