Ache­ter une Al­fa Romeo 156 GTA

Motor Sport - - VINTAGE -

Bien que plus rare que la 147 GTA avec qui elle par­tage le mo­teur, la grande soeur 156 GTA est plus ac­ces­sible. Elle se dé­niche entre 6000 eu­ros pour un mo­dèle fa­ti­gué à près de 15000 eu­ros pour un exem­plaire état concours peu ki­lo­mé­tré. Con­trai­re­ment aux idées re­çues, elle est très fiable. Consom­mant de 10 à près de 16 litres aux 100 km, son V6 Bus­so est pra­ti­que­ment in­des­truc­tible, à condi­tion de bien faire la dis­tri­bu­tion tous les 5 ans (2000 eu­ros). Plus sol­li­ci­tés que sur les 156 nor­males, les trains rou­lants peuvent souf­frir en uti­li­sa­tion in­ten­sive. Les barres an­ti­rou­lis prennent par­fois du jeu. Les tri­angles de sus­pen­sion aus­si, sur­tout au ni­veau in­fé­rieur. Leur rem­pla­ce­ment est ai­sé. Le dif­fé­ren­tiel est éga­le­ment fra­gi­li­sé lors des fortes accélérations. Le mon­tage du sys­tème au­to­blo­quant Q2 pro­po­sé sur la 147 GTA fia­bi­lise la chose tout en ren­for­çant la mo­tri­ci­té. Cô­té frei­nage, les disques avant de 305 mm des pre­miers mo­dèles se voilent vite. Il suf­fit de les rem­pla­cer par les der­nières ver­sions de 330 mm. Seul vrai pro­blème, les pièces de car­ros­se­rie spé­ci­fiques à la GTA (bas de caisse, ailes et bou­cliers) sont au­jourd’hui dif­fi­ciles à trou­ver. Pour le reste, la 156 reste un mo­dèle sans réels sou­cis, abor­dable et do­té d’un mo­teur ex­cep­tion­nel. Alors, fon­cez!

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.