LA CHRONIQUE DE Ro­main Mon­ti

Quand il ne claque pas les ch­ro­nos sur la piste de Ma­gny-Cours F1 pour nous ai­der à dé­si­gner la spor­tive Motorsport de l’an­née, Ro­main Mon­ti pi­lote l’Au­di R8 LMS GT3 de l’équipe Sain­té­loc Ra­cing en GT3 Blanc­pain Sprint, et s’in­té­resse de près au nou­veau

Motor Sport - - ACTU -

QUEL PLAI­SIR

de pou­voir en­fin dis­pu­ter un week-end com­plet de courses sans pous­settes ni ac­cro­chages gé­né­rés par l’un de nos concur­rents! Dans la manche du Blanc­pain GT Sprint de Bu­da­pest, au­cun fait de course n’est ve­nu per­tur­ber la marche de notre R8 LMS Sain­té­loc Ra­cing. Il nous a seule­ment man­qué un peu de fi­nesse dans sa mise au point pour nous rap­pro­cher du po­dium fi­nal : ni mon co­équi­pier Ch­ris­to­pher Haase ni moi n’avons réus­si à trou­ver le bon se­tup sur le week-end. Dom­mage, car notre rythme nous per­met­tait dé­jà de ren­trer sys­té­ma­ti­que­ment dans le top 10, avec une neu­vième place dans la course fi­nale. En rai­son d’une in­com­pa­ti­bi­li­té de ca­len­drier, j’ai dû faire l’im­passe sur les deux der­nières manches du cham­pion­nat au Nür­bur­gring et je me rat­tra­pe­rai donc avec une pige ex­cep­tion­nelle en Blanc­pain En­du­rance Se­ries à Bar­ce­lone. Toujours avec Sain­té­loc Ra­cing, et toujours avec Ch­ris­to­pher Haase. Et après? Bonne ques­tion. J’adore les coupes Blanc­pain. Je pense avoir plus pro­gres­sé en deux ans dans ces cham­pion­nats que pen­dant tout le reste de ma car­rière. Mais je veux ga­gner et, pour ga­gner en Blanc­pain Sprint, il faut à tout prix le plus gros bud­get pos­sible et/ou une ba­lance de per­for­mance fa­vo­rable. Mes par­te­naires du Sain­té­loc Ra­cing font des mi­racles avec notre bud­get, et je peux aus­si comp­ter sur un ta­len­tueux co­équi­pier pour al­ler cher­cher de jo­lis ré­sul­tats en course. Mais quand je vois la force de frappe de l’écu­rie Au­di WRT qui vient de dé­cro­cher le titre, je me dis que les pre­mières marches du po­dium valent vrai­ment cher. Alors, pour­quoi ne pas bas­cu­ler dans une coupe mo­no­marque comme le Chal­lenge Fer­ra­ri, le Lam­bor­ghi­ni Su­per­tro­feo ou la Porsche Su­per­cup? Là-bas, la dif­fé­rence se fait da­van­tage au ta­lent du pi­lote. Idéa­le­ment, j’ai­me­rais aus­si rem­pi­ler en GT3 et pro­gres­ser en­core avec Sain­té­loc. Et je sur­veille toujours de près le GT4 du cham­pion­nat fran­çais, qui doit re­ce­voir de nom­breuses nou­velles voi­tures au cours de la pro­chaine sai­son…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.