Qa­tar, pos­si­bi­li­té d’une île ?

Moyen-Orient - - ACTUALITÉS -

La vo­lon­té de l’ara­bie saou­dite d’iso­ler le

Qa­tar, mis au ban des mo­nar­chies du Golfe en juin 2017 pour ses sup­po­sés liens avec l’iran et les Frères mu­sul­mans, ne re­cule de­vant rien. En juillet 2018, deux mé­dias saou­diens, Sabq et Al-riyadh, in­for­maient de la dé­ci­sion du royaume de per­cer un ca­nal ma­ri­time entre les deux pays, trans­for­mant de fac­to l’émi­rat en une île. En ef­fet, ce der­nier n’est lié au conti­nent que par sa fron­tière ter­restre avec l’ara­bie saou­dite. La voie d’eau fe­rait 60 ki­lo­mètres de long, entre la ville de Sal­wa et la rive de la mer in­té­rieure qa­ta­rie, 200 mètres de large et 15 à 20 mètres de pro­fon­deur. L’ou­vrage se­rait bâ­ti sur le ter­ri­toire saou­dien afin de ne lais­ser au­cune pos­si­bi­li­té aux Qa­ta­ris de s’y rendre et de per­mettre à Riyad d’y faire ce qu’il en veut (base mi­li­taire, ma­ri­nas, hô­tels, etc.). Le coût est es­ti­mé à 650 mil­lions d’eu­ros. In­fo ou in­tox ? Le gou­ver­ne­ment saou­dien ne confirme ni ne dé­ment, en­tre­te­nant vo­lon­tai­re­ment le flou afin de main­te­nir la pres­sion sur Do­ha.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.