Tom Guyon

MX Magazine - - Mx Pass -

Cham­pion de France su­per­cross, sixième pour sa pre­mière an­née en Ju­nior, vain­queur de la ca­té­go­rie 125 à Berck dans le sable, Tom Guyon est un des pe­tits jeunes qui montent en cette fin de sai­son. L’an­cien pi­lote TM se­ra à suivre en 2018, lui qui vient tout juste de si­gner chez KTM VRT aux cô­tés de Va­len­tin Teillet.

Tom, quelle fin de sai­son ani­mée pour toi «C’est­clair,j’ai­fait­beau­coup­de­cour­se­sen­cet­te­fin­de­sai­son.j’ai dé­cro­ché­le­ti­treensxe­nayant­ga­gné­tou­tes­les­cour­ses­sau­fu­neque je­perd­sdans­le­der­nier­tour.en­tre­temps,ce­la­fai­sai­tun­pe­tit­mo­ment quel’on­dis­cu­tai­ta­vec­va­len­tin­pour­le­re­join­dreet­ças’est­fait.je­suis très­content,on­va­pou­voir­bien­tra­vailler­pourl’an­née­pro­chaine.»

Pour­quoi n’avoir pas conti­nué l’aven­ture avec TM alors qu’une place de pi­lote fac­to­ry t’at­ten­dait? «C’est­vrai­qu’ona­vai­tu­ne­pro­po­si­tion­de­chezt­men­tant­que­pi­lote of­fi­ciel­mai­sil­fal­lait­quej’aille­vi­vree­ni­ta­lie­tout­seul­san­sen­traî­neur. C’était­com­pli­qué­pour­moi­de­par­ti­raus­si­loin­dans­ces­con­di­tions. C’es­tun­tea­mof­fi­cield’ac­cord,mai­sa­vecktm­vrt,onest­pas­séktm Fran­ceet­je­pen­se­quec’est­mieux.j’ai­fait­de­bel­le­san­nées­che­zeux, avec­des­titres,mais­je­suis­con­tent­de­chan­ger­de­team­car­çame per­metd’évo­lue­retd’avan­cer.» Qu’as-tu pen­sé de la KTM? « Jel’ai­trou­vée­plus­ma­nia­blea­vec­beau­coup­de­for­ceà­bas­ré­gimes. El­leest­fa­ci­le­dans­les­vi­rages.ave­cle­couple,onn’apas­be­soin d’em­braya­ge­pou­ren­sor­tir,c’est­top!ni­veau­par­tie-cycle,je­me­sens dé­jà­su­per­bien­des­su­sa­ve­cles­sus­pen­sionshrs­de­jé­rô­me­he­me­ry. Ona­bien­tra­vaillé­sur­le­mo­teu­ret­la­car­bu­ra­tion.d’ori­gine,el­leest­très per­for­man­te­don­ciln’ya­pa­sun­gros­tra­vail­de­dé­ve­lop­pe­men­tà­faire.»

Que peut t’ap­por­ter Va­len­tin Teillet dans ce team? «Tech­ni­que­ment,ilest­très­bo­ne­til­peutm’ap­por­ter­beau­cou­penme don­nant­des­con­seils.sur­le­sen­traî­ne­ments,il­me­fait­des­pro­grammes pré­cis­qu’on­tra­vailleen­semble.il­me­mo­ti­veaus­sià­fai­re­du­sport.c’est biend’avoi­ru­ne­per­son­neex­té­rieu­re­carc’est­tou­jour­sun­peu­dif­fé­rent ave­cles­pa­rents.des­fois,j’avais­des­pe­tits­man­ques­de­mo­ti­va­tion alors­que­là,je­tra­vaille­tous­les­jours.c’est­des­pe­tits­dé­tails­qui­ne­font pas­ga­gner­grand-chose,mais­sur­la­to­ta­li­téd’une­course,ça­paie.»

Tu rem­portes la ca­té­go­rie 125 dans le sable de Berck, c’est une sur­prise pour toi? «Je­vi­sais­cet­te­pre­miè­re­pla­cede125,mais­je­ne­pen­sais­pa­sêtre au­tant­de­vant­pour­ma­pre­miè­re­sor­tiea­ve­claktm.c’était­dif­fi­cile d’al­ler­cher­cher­les­pi­lotes250à­me­su­re­que­la­pis­te­se­dé­fon­çait. J’étais­con­tent­de­mon­week-end­ca­rons’est­bien­pré­pa­ré­dansle sable.j’iraià­loo­ne­tà­saint-lé­ger­pui­sons’ar­rê­te­ra­là­car­je­veuxêtre prêt­pour­le­ju­nio­retl’eu­rope.»

Tu sembles aus­si à l’aise sur la terre que dans le sable ou en SX, vers quelle dis­ci­pline sou­hai­te­rais-tu orien­ter ta car­rière? « Dan­sun­pre­mier­temps,je­veuxal­le­ren­cham­pion­nat­du­monde. Je­suis­meilleur­sur­la­terre,mai­sil­faut­que­je­tra­vaille­sur­le­sable carl’an­née­pro­chaine,sur­les­neu­fé­preu­ve­se­neu­rope,ilye­na­cinq qui­se­dis­pu­te­ront­dans­le­sable.il­fau­tê­tre­prêt.»

Quels vont être ton pro­gramme et tes ob­jec­tifs pour l’an­née pro­chaine? «Je­vais­fai­re­le­cham­pion­nat­de­fran­ceetd’eu­rope.je­veuxêtre cham­pion­de­fran­ceetj’ai­me­rais­bie­nen­trer­dans­le­top3.je­ne­sais pas­trop­quels­pi­lo­tes­se­ront­pré­sent­set­je­nem’en­oc­cu­pe­pas. Je­tra­vaille­de­mon­cô­téet­dans­mo­nes­prit,iln’yau­ra­pasd’ad­ver­saire l’an­née­pro­chaine(rire!).si­non,j’aien­ten­du­que­la­cou­pe­du­monde se­rai­te­naus­tra­lie.ça­fai­tun­peu­loi­net­çam’éton­ne­rait­qu’onyaille àmoins­que­laffm­fas­seun­con­voi.»

« Je tra­vaille tous les jours! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.