ABUSEZ DE LA TO­MATE

VA­RIONS LES COU­LEURS…

My Cuisine - - Front Page -

Rouge, orange ou ti­rant sur le noir, elle ne manque pas d’ar­gu­ments : ju­teuse, aci­du­lée, elle ap­porte po­tas­sium, po­ly­phé­nols, vi­ta­mines (A et C ca­ra­colent en tête). On en fait la star de l’été, et c’est mé­ri­té. On sait aus­si qu’elle conserve ses ver­tus dans des formes telles que les sauces mai­son ou le ket­chup (eh oui !). Le bo­nus : grâce à la vi­ta­mine A, elle est l’al­liée de la peau, du sys­tème im­mu­ni­taire, et elle mé­ta­bo­lise le fer. La vi­ta­mine C agit sur tous les fronts (gen­cives, os, dents, to­nus, vais­seaux san­guins, sys­tème ner­veux et im­mu­ni­taire). N’en je­tez plus (euh, la to­mate se congèle très bien en cou­lis !). To­mates fo­re­ver, va­rions les cou­leurs

Ju­teuses, frui­tées, char­nues et jouf­flues, la vue d’un bel étal de to­mates nous donne l’en­vie d’y mordre à pleines dents ! (Re)dé­cou­vrons les sub­ti­li­tés de leurs va­rié­tés et l’éten­due de leur po­ten­tiel…

C’EST QUOI ?

Ori­gi­naire d’amé­rique du Sud, la to­mate se consomme comme un lé­gume-fruit, crue ou cuite. Elle est de­ve­nue un élé­ment in­con­tour­nable de la cui­sine dans de nom­breux pays du bas­sin mé­di­ter­ra­néen et de­meure la reine sur nos tables du­rant toute la sai­son es­ti­vale. Par­mi les mil­liers de sortes, toutes ne sont pas à notre por­tée, mais al­lez à leur re­cherche et tes­tez !

3 CONSEILS D’UTI­LI­SA­TION

1. Toutes les grosses to­mates cô­te­lées sont idéales à far­cir car elles sont bien char­nues et se tien­dront à la cuis­son. 2. Poê­lez ces grosses to­mates char­nues en tranches épaisses ou faites-les gra­ti­ner au four comme une pe­tite piz­za sans pâte ! 3. Les formes al­lon­gées, plus fa­ri­neuses, sont re­com­man­dées pour la pré­pa­ra­tion de sauces et de cou­lis. Tran­chées sur les piz­zas, elles ne dé­trem­pe­ront pas la pâte.

, À CRO­QUER ?

Un mé­lange de to­mates aux cou­leurs dif­fé­rentes per­met­tra de jouer l’équi­libre dans vos sa­lades. La coeur-de-boeuf est une ex­cel­lente base, mais l’au­then­tique (la vraie !), qui a la forme d’un coeur et une ex­tré­mi­té poin­tue, et non son er­satz que l’on nous pré­sente par­fois (ex­trê­me­ment grosse, ovale, cô­te­lée et sans goût). Ajou­tez une green ze­bra (verte plus aci­du­lée) et une to­mate jaune ana­nas, un peu moins ju­teuse mais plus char­nue. En­fin, la noire de Cri­mée est suc­cu­lente, sans ou­blier la rose de Berne, une rouge-rose re­bon­die à sou­hait et à la taille par­faite ! Au mo­ment de l’apé­ri­tif, les ver­sions ce­rise ou cock­tail (ce­rise grappe ou ce­rise sweet, sun­gold orange, black ze­bra cock­tail, brown ber­ry, rai­sin vert) et al­lon­gées (yel­low pear, sortes de pe­tites poires jaunes, mar­zou­nette, coeur-de-pi­geon, etc.) sont par­faites à pi­co­rer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.