Et que ça saute ! Ori­gi­nal spi­rits

En pé­riode de fêtes, le dress code chic et lu­mi­neux est de ri­gueur... Et le cham­pagne ne dé­roge pas à la règle puisque les grandes mai­sons ont cou­tume de pro­po­ser de jo­lis cof­frets de fin d’an­née ! Vous êtes plu­tôt sobre, clin­quant, dé­ca­lé, haute cou­ture

My Cuisine - - Sommaire - Par Alice Mahl­berg

DE ROSE ET DE BULLES

En cette fin d’an­née, Bol­lin­ger se pare d’un cof­fret éla­bo­ré telle une oeuvre d’art, où les lettres or rose s’en­tre­lacent élé­gam­ment. Dans cette jo­lie cage en mou­cha­ra­bieh trône la toute pre­mière édi­tion li­mi­tée dé­diée à une cu­vée ro­sée chez Bol­lin­ger. Un as­sem­blage de pi­not noir et de char­don­nay is­sus des ven­danges 2006 pour ce nec­tar à la robe sau­mon. Bol­lin­ger, ro­sé 2006 édi­tion li­mi­tée, 89 €

SI LE CHAM­PAGNE M’ÉTAIT CONTÉ…

Less is more ! Tait­tin­ger joue la carte de la so­brié­té avec un cof­fret dé­cli­né en ver­sion blanc de blancs et ro­sé. Un jeu de lu­mière blanc et or pour cette cu­vée 100 % char­don­nay pro­ve­nant des plus grands crus de la pres­ti­gieuse côte des Blancs. Le mil­lé­sime 2006 offre une grande fi­nesse et un po­ten­tiel de garde pro­met­teur. En­core faut-il sa­voir l’at­tendre… Pa­tience ! Tait­tin­ger, Comtes de Cham­pagne, blanc de blancs 2006, 164 €

IL EST L’OR DE TRIN­QUER !

Avec Fée­rie, Ni­co­las Feuillatte sort ses ha­bits de lu­mière et illu­mine sa cu­vée édi­tion li­mi­tée de do­ré et blanc. As­sem­blage clas­sique des cé­pages pi­not noir, pi­not meu­nier et char­don­nay, ce brut mil­lé­sime 2008 pré­sente beau­coup de fraî­cheur et de vi­va­ci­té. Grâce à un ma­riage heu­reux entre des notes flo­rales et de fruits blancs, Fée­rie se laisse fa­ci­le­ment dé­gus­ter à l’apé­ri­tif pour nous mettre en ap­pé­tit. Ni­co­las Feuillatte, Fée­rie, brut mil­lé­sime 2008, 31 €

CUIRASSE DE FÊTES

So chic ! Laurent-per­rier a pui­sé dans l’uni­vers de la haute cou­ture pour créer une robe de den­telle en or rose, met­tant par­fai­te­ment en va­leur les courbes évo­ca­trices de ce fla­con. Et sous le maillage d’ini­tiales mo­no­gram­mées de la bou­teille, un cham­pagne aux nuances sau­mo­nées pui­sant al­lè­gre­ment dans le re­gistre aro­ma­tique des fruits rouges. Laurent-per­rier, ro­sé édi­tion li­mi­tée, 85 €

COUP DE ROUGE

Un pa­cka­ging sexy en diable où le rouge, cher à la mai­son Pi­perHeid­sieck, est dé­tour­né avec hu­mour en bâ­ton de rouge à lèvres ! Au coeur de ce cof­fret, la Cu­vée Brut, si­gna­ture de la mai­son, har­mo­nieuse et vive, sur des sa­veurs d’agrumes et de pomme. Une in­vi­ta­tion à la fête ! Pi­per-heid­sieck, Le Rouge, 45 €

DIA­MANT BRUT

Dans son fla­con ci­se­lé de mul­tiples fa­cettes, ce blanc de blancs mil­lé­si­mé laisse à voir une robe d’un do­ré sou­te­nu qui en dit long sur la ma­tu­ri­té de ce cham­pagne. Pur char­don­nay, Dia­mant offre une trame de pêche com­po­tée et de miel qui se ma­rie­ra à la per­fec­tion avec un plat so­phis­ti­qué de pois­son ou de viande blanche. Vran­ken, Dia­mant, blanc de blancs 2007, 112 €

FU­TU­RISTE

Avec son oeuvre Red Neon, Grand Cor­don s’anime pen­dant les fêtes d’une struc­ture mé­tal­lique lu­mi­neuse en forme de spi­rales rouges, qui semble tour­noyer au­tour de la sil­houette épu­rée d’une bou­teille au col ral­lon­gé. Et l’em­blé­ma­tique ru­ban de verre rouge est in­crus­té dans l’épais­seur du fla­con, un nou­veau de­si­gn si­gné du cé­lèbre ar­tiste bri­tan­nique Ross Lo­ve­grove. Red Neon By Mumm, 250 €

p. 34

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.