FOOD AND TRIP

Tel-aviv, le nou­vel el­do­ra­do

My Cuisine - - Sommaire - Par Cons­tance d’aure

Une es­ca­pade gourmande à Tel-aviv sans pas­ser par la case des mar­chés, ap­pe­lés shuk en hé­breu, ce se­rait bien dom­mage. Plus que des mar­chés, ce sont de vé­ri­tables lieux de vie. Tel-avi­viens et tou­ristes dé­am­bulent entre fruits frais, lé­gumes, pois­sons, épices et pro­duits lo­caux en tout genre. Est-ce en­core né­ces­saire de rap­pe­ler que Tel-aviv est un heu­reux mé­lange de toutes les ori­gines en rai­son de sa si­tua­tion géo­gra­phique, de sa longue his­toire d’in­va­sions, de dé­parts en exil et de ré­ins­tal­la­tions ? Sa cui­sine vient des dif­fé­rentes par­ties du monde, et les in­fluences mul­tiples (yé­mé­nite, ira­nienne, turque, chi­noise, grecque, égyptienne, Eu­rope de l’est, arabe) se lisent jusque dans les as­siettes. Alors quoi de mieux, pour prendre la tem­pé­ra­ture, que de hu­mer les odeurs, de se lais­ser éblouir par toutes les cou­leurs et la di­ver­si­té des pro­duits en flâ­nant dans les shuk.

LE SHUK HACARMEL, STAR DE TEL-AVIV

En plein coeur de la ville blanche, à proxi­mi­té de la rue Al­len­by et de la place Ma­gen-da­vid, le mar­ché Car­mel est une ins­ti­tu­tion. Les mul­tiples in­fluences qui fondent Israël se cô­toient dans ce souk bruyant et co­lo­ré créé dans les an­nées 1920. Le shuk Hacarmel re­gorge de vic­tuailles : pois­sons, viandes, fruits, lé­gumes, épices, ca­fé, hal­va, pains... Vous trou­ve­rez des pro­duits frais pour cui­si­ner des sa­lades de sai­son ou des plats mé­di­ter­ra­néens, des stands de nour­ri­ture is­raé­lienne, kurde, asia­tique ou sud-amé­ri­caine, à dé­gus­ter sur place.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.