FOOD AND TRIP

My Cuisine - - SOMMAIRE - Par Alexis Che­nu

Tous les che­mins mènent à Rome

Avec près de 10 mil­lions de tou­ristes par an, Rome fait par­tie des ca­pi­tales les plus pri­sées au monde. Entre une visite au Va­ti­can, au Co­li­sée, et une dé­cou­verte des tré­sors an­tiques ro­mains, la ville re­gorge de bonnes adresses et d’ar­ti­sans met­tant à l’hon­neur le meilleur de la cui­sine lo­cale. Faites-vous plai­sir !

Pour les Ro­mains, la gour­man­dise est un art de vivre. Du pre­mier ca­fé au comp­toir au dé­jeu­ner en ter­rasse, de l’aperitivo à 18 heures au verre à par­ta­ger entre amis, de la meilleure pas­ta à 21 heures aux après-soi­rées, il règne ici un in­croyable ap­pé­tit de vivre… et de man­ger ! Pour tout connaître de la cui­sine ro­maine, il vous fau­dra donc tes­ter la meilleure pâte car­bo­na­ra, vous en­quiller quelques piz­zas, à la tranche ou al ta­glia (au poids). Le fro­mage – dont le pe­co­ri­no – s’in­vi­te­ra dans tous les plats, et la glace – un art à Rome ! – mé­ri­te­ra évi­dem­ment quelques cor­nets (d’ailleurs, les Ro­mains en sont dingues, et un fes- ti­val des ar­ti­sans gla­ciers a même lieu chaque an­née au mois de mai). Et, bien sûr, vous n’ou­blie­rez pas de flâ­ner sur les nom­breuses ter­rasses, qui ouvrent gé­né­ra­le­ment sur les plus belles places. LES TER­RASSES : UNE INS­TI­TU­TION ! Dans le quar­tier Mon­ti, la Bot­te­ga del Caf­fè est un ca­fé char­mant aux larges ter­rasses cou­vertes de lierre. Il fait face à la fon­taine de la piaz­za del­la Ma­don­na dei Mon­ti, quar­tier gé­né­ral des jeunes Ro­mains, qui viennent ici trin­quer et dis­cu­ter. Une bonne adresse pour faire une pause, prendre l’ape

ri­ti­vo au mi­lieu de tou­ristes du monde en­tier et de lo­caux. Dans le quar­tier à la mode du Tras­te­vere

– le pré­fé­ré des tren­te­naires ro­mains mais aus­si des tou­ristes –, Fre­ni e Fri­zio­ni (« fr eins et em­brayages ») est un spot bran­ché. Ce bar avec ter­rasse (ajou­tez votre nom sur la liste pour es­pé­rer ob­te­nir une table…) ou­vrait il y a presque dix ans à la place d’un an­cien ate­lier de voi­tures. Pour l’am­biance, pas­sez à l’aperitivo : un buf­fet est gé­né­reu­se­ment gar­ni de ta­bou­lés, de pas­ta bien sûr, de jam­bon et de lé­gumes frais, à dé­gus­ter au­tour d’un Spritz ou de l’un des cock­tails à la carte. Sur la place at­te­nante, des groupes d’amis viennent par­ta­ger un verre jus­qu’après mi­nuit.

LE MAR­CHÉ À CONNAÎTRE : CAM­PO DE’ FIORI

Sû­re­ment le mar­ché le plus char­mant de Rome, le plus co­lo­ré aus­si. Il est ou­vert tous les jours de la se­maine, bor­dé de ca­fés et de ter­rasses de res­tau­rants ; on vient y cher­cher des fruits et des lé­gumes – herbes de Tos­cane, cèpes (les fa­meux por­ci­ni), pi­ments de Ca­labre… Le soir, re­ve­nez pour l’apé­ro, et je­tez un coup d’oeil à la sta­tue du moine Gior­da­no Bru­no, brû­lé vif sur une place où se dé­rou­laient les exé­cu­tions pu­bliques. Bo­nus : à quelques mètres, la piaz­za Na­vo­na, autre tré­sor de Rome. Bot­te­ga del Caf­fè, piaz­za del­la Ma­don­na dei Mon­ti, 5, 00184 Ro­ma. Tél. : + 39 06 474 1578. Fre­ni e Fri­zio­ni, ou­vert tous les jours de 18 heures à 2 heures. Via del Po­li­tean­na, 4, 00153 Ro­ma. Tél. : + 39 06 4549 7499. fre­nie­fri­zio­ni.com Cam­po de’ Fiori, ou­vert du lun­di au sa­me­di de 7 heures à 14 heures. Piaz­za Cam­po de’ Fiori, 00186 Ro­ma.

Voya­gez avec les Globe Coo­kers mar­di et di­manche à 20 h 45 sur My Cui­sine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.