AU­TO HYP­NOSE

Mystères Magazines Hors-Série - - Exercices -

û.au­tohfàp­nose est une pra­ti­vue de su’’es­tion con­cer­nant aus­si gien le corps vue l.es­prit- èans ce cas de qih ’ure9 l.fàp­no­ti­seur et le su­zet pas­siq sont la m:me per­sonne- L’au­to-hyp­nose im­plique la maî­trise de cer­taines tech­niques spé­ci­fiques. Dès l’ins­tant où nous par­ve­nons à nous plon­ger nous­mêmes dans cet état al­té­ré de la conscience, nous sommes ca­pables de nous adres­ser des mes­sages men­taux po­si­tifs et des images des­ti­nés à faire pro­gres­ser notre propre être. Nous gé­né­rons alors des ac­tions, des sen­ti­ments et des ins­tru­ments de per­cep­tion par­ti­cu­liers, nous par­ve­nons à exé­cu­ter cer­taines tâches, à ac­com­plir un cer­tain tra­vail qui va nous per­mettre de pro­gres­ser dans notre vie quo­ti­dienne. L’au­to-hyp­nose mo­di­fie in­con­tes­ta­ble­ment la ma­nière dont nous nous consi­dé­rons et dont nous consi­dé­rons le monde. Toutes les struc­tures men­tales ac­quises jus­qu’à pré­sent, sur la fa­mille, l’édu­ca­tion, la so­cié­té, les moyens de com­mu­ni­ca­tion et tout autre mé­ca­nisme so­cial, li­mitent notre per­son­na­li­té. Elles en­gluent notre es­prit dans des concepts sclé­ro­sés et res­tric­tifs qui cor­res­pondent de moins en moins à la réa­li­té. Nous fi­nis­sons par consi­dé­rer ces li­mites comme une réa­li­té in­dé­pas­sable, alors qu’en réa­li­té elles le sont. Nous pou­vons, grâce à un tra­vail ef­fec­tué sur soi, al­ler bien au-de­là des bornes qui nous sont im­po­sées. Et le moyen d’y ar­ri­ver est l’au­to-hyp­nose.

UN PRO­FES­SEUR D’AU­TO-HYP­NOSE NOUS EX­PLIQUE :

« avec l’au­to-hyp­nose nous pou­vons com­men­cer à in­fluer sur nos ré­flexes ac­quis, et ce d’une ma­nière in­ten­tion­nelle, nous rap­pro­cher de la per­sonne que nous sommes vrai­ment, en sa­voir plus sur le rôle que nous avons à jouer, dé­ter­mi­ner les élé­ments né­ces­saires à notre bon­heur. Il n’y a pas de li­mite à l’ex­pé­ri­men­ta­tion in­té­rieure.

Lorsque nous ap­pre­nons à tra­vailler dans cet es­pace, nous dis­po­sons des clés sus­cep­tibles de faire sau­ter tous les ver­rous de l’es­prit et li­bé­rer ce der­nier pour tou­jours.

Une fois libres, on peut com­men­cer à tra­vailler sur de nou­velles convic­tions, en­vi­sa­ger notre fonc­tion­ne­ment au­tre­ment. »

Il existe dif­fé­rentes tech­niques d’au­to-hyp­nose, cer­taines n’étant que de simples mé­thodes d’au­to­sug­ges­tion, d’autres fai­sant conver­ger di­verses thé­ra­pies ré­gres­sives et in­cluant d’éven­tuelles re­cherches sur des vies an­té­rieures.

Quelle que soit la tech­nique choi­sie, il nous faut mieux connaître notre pas­sé pour com­prendre comment il in­flue sur notre pré­sent. Il faut réus­sir à voya­ger dans un état men­tal ou psy­chique vers les zones les plus re­cu­lées de la mé­moire, en par­tant de l’idée que notre vie a connu d’autres plans, d’autres exis­tences.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.