LES ÉLÉ­MENTS

DE LA TRANSE HYP­NO­TIQUE

Mystères Magazines Hors-Série - - L'hypnose -

Au mo­ment de ré­su­mer tout ce que nous ve­nons de voir, il nous faut éta­blir une sé­rie de prin­cipes ba­siques qui res­te­ront pré­sents dans le cadre de toute transe hyp­no­tique. Ces élé­ments sont les sui­vants :

- Le su­jet doit s'in­hi­ber de toute pen­sée consciente. Dans un tel état, les pré­oc­cu­pa­tions, les pro­blèmes, les conflits et les blo­cages dis­pa­raissent.

- Le su­jet doit "blan­chir" son es­prit, en ce sens qu'il al­lé­ge­ra son es­prit de toute pré­oc­cu­pa­tion (fi­gu­rée par un voile noir) à la­quelle il sub­sti­tue­ra une lu­mière ex­trê­me­ment claire et re­laxante qui doit en­va­hir tout son être.

- Une fois que ces deux élé­ments sont réunis, le su­jet par­vient alors à se dé­tendre et à se re­laxer d'une fa­çon ab­so­lue. Il éprouve une agréable et dé­li­cieuse sen­sa­tion de tran­quilli­té et de calme in­té­rieur.

- Dans la phase sui­vante, le su­jet entre dé­jà dans la phase préa­lable au som­meil. Les pau­pières se ferment, le su­jet est dans l'im­pos­si­bi­li­té de se main­te­nir dans un état conscient et de se ré­veiller. Il est très heu­reux de gar­der les yeux fer­més et de dé­cou­vrir ce nou­vel état.

- En­fin, ap­pa­raît l'état de som­meil au mo­ment où l'hyp­no­ti­seur l'or­donne. Le su­jet se laisse dé­fi­ni­ti­ve­ment por­ter, il se trouve dans une si­tua­tion de re­pos ab­so­lu.

- Dans les ins­tants sui­vants, il s'agit d'ap­pro­fon­dir l'état de re­laxa­tion ob­te­nu au cours de la phase pré­cé­dente.

- Lors­qu'il juge que le pa­tient a at­teint un état op­ti­mal de re­laxa­tion, l’hyp­no­ti­seur va sim­ple­ment comp­ter jus­qu’à 3, en in­di­quant au su­jet qu’à « 3 » ce­lui-ci se­ra plon­gé dans un pro­fond som­meil mais res­te­ra par­fai­te­ment ré­cep­tif aux ordres qui lui sont adres­sé.

- Pa­ral­lè­le­ment, le pra­ti­cien ef­fec­tue­ra le test des bras ten­dus –que l’on ne doit pas pou­voir abaisser mais si on ap­puie des­sus. Il faut s’ha­bi­tuer à don­ner des ordres en comp­tant tou­jours jus­qu’à 3. Le su­jet pas­sif l’en­re­gistre et prend l’ha­bi­tude de s’exé­cu­ter.

- À par­tir de ce mo­ment, le su­jet est dé­jà hyp­no­ti­sé et on peut l’in­ter­ro­ger ou pour­suivre les buts pour les­quels la séance a été en­tre­prise.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.