Une salle des ma­chines bien dé­ga­gée

Avec ses deux mo­teurs de pe­tite puis­sance, un die­sel et un élec­trique, la cale offre un as­pect in­ha­bi­tuel et un es­pace confor­table pour y tra­vailler fa­ci­le­ment.

Neptune Yachting Moteur - - Essai -

Qua­si ab­sente de la plai­sance, la pro­pul­sion élec­trique, dont l’éner­gie est four­nie par un gé­né­ra­teur die­sel, ne convient qu’à des coques à dé­pla­ce­ment qui ne sont pas les plus cou­rantes, mais dont le Dra­gon’s 39 fait par­tie. On la ren­contre au contraire cou­ram­ment sur les plus grosses uni­tés de la ma­rine de com­merce et de la pêche. Ap­pa­rem­ment com­plexe (deux mo­teurs dif­fé­rents, un parc de bat­te­ries, des pé­ri­phé­riques de contrôle), elle a pour elle des avan­tages pré­cieux. Le gé­né­ra­teur die­sel tourne à vi­tesse constante, à son meilleur ren­de­ment ; le mo­teur élec­trique ne né­ces­site au­cun en­tre­tien et dé­livre un couple constant, quel que soit le ré­gime. Il en ré­sulte une éco­no­mie de fonc­tion­ne­ment abou­tis­sant à une ré­duc­tion de la consom­ma­tion tan­dis que les ma­noeuvres de port s’en trouvent fa­ci­li­tées. Dans la cale, trône le gé­né­ra­teur die­sel as­su­rant l’ali­men­ta­tion élec­trique. Il s’agit d’un Nan­ni de 39 kW ma­ri­ni­sé, dé­ri­vé d’un mo­teur in­dus­triel con­çu pour tour­ner plus de 40 000 heures à 1 500 tours sans in­ter­rup­tion. En usage plai­sance, il n’est pas près de se fa­ti­guer. Pla­cé trans­ver­sa­le­ment dans la cale, il est très ac­ces­sible pour l’en­tre­tien. Re­lié au mo­teur die­sel, le gé­né­ra­teur Leroy So­mer de 31 kW four­nit du 220 V tri­pha­sé au mo­teur élec­trique. Ce der­nier est un Leroy So­mer, lui aus­si mon­té di­rec­te­ment sur l’arbre et non cou­plé au mo­teur ther­mique. Son ré­gime maxi­mal est de 2 400 tr/min. Le ré­duc­teur as­so­cié per­met de faire va­rier le ré­gime de l’hé­lice - 60 cm de dia­mètre - de zé­ro à 900 tr/mn se­lon la puis­sance élec­trique mo­du­lée par un va­ria­teur fai­sant éga­le­ment of­fice d’in­ver­seur de marche. Quatre pan­neaux so­laires Vic­tron de 300 W oc­cupent le toit de la ti­mo­ne­rie. Ils ne sont pas pré­vus pour as­su­rer la pro­pul­sion mais pour four­nir une par­tie de l’élec­tri­ci­té do­mes­tique (cui­sine, eau chaude, éclai­rage et chauf­fage) que le gé­né­ra­teur die­sel peut, en leur ab­sence, as­su­rer à lui seul. Le Dra­gon’s 39 est pré­vu pour faire route sur l’élec­tri­ci­té four­nie en per­ma­nence par le gé­né­ra­teur qui tourne donc tout le temps de la na­vi­ga­tion. Mais on peut ajou­ter en op­tion 12 bat­te­ries de 220 A/h as­su­rant deux heures d’au­to­no­mie sans re­cou­rir au mo­teur ther­mique. Une ver­sion die­sel à pro­pul­sion clas­sique est aus­si pro­po­sée, do­tée d’un mo­teur die­sel de 160 ch as­su­rant à lui seul la pro­pul­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.