Dom­bre­val-La­chen­maier en marche pour Ma­cron

Le maire de Vence et ce­lui du Mas ont été in­ves­tis hier pour les lé­gis­la­tives. Ils dé­fen­dront les cou­leurs de «La Ré­pu­blique En marche» dans la deuxième cir­cons­crip­tion des A-M

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - Côte D’azur - MI­CHEL DIVET mdi­vet@Nice-Ma­tin

Dans le camp de « La Ré­pu­blique En marche », une cer­taine confu­sion ré­gnait ces der­niers jours en ce qui concerne la 2e cir­cons­crip­tion des Alpes-Ma­ri­times (lire Nice-Ma­tin d’hier). « La cir­co est ge­lée po­li­ti­que­ment», ap­pre­nait lun­di par SMS Fa­brice La­chen­maier, maire du Mas, près de Grasse, un «ma­cro­niste » de la pre­mière heure qui es­pé­rait être dé­si­gné par la com­mis­sion na­tio­nale d’in­ves­ti­ture. Le « dé­gel » est in­ter­ve­nu hier. Fi­na­le­ment, Fa­brice La­chen­maier, eu­ro­péen convain­cu, plu­tôt à gauche, ira bien au com­bat, mais en tant que sup­pléant. Loïc Dom­bre­val, le maire de Vence, en­core UDI, plu­tôt à droite donc, a ra­flé la mise. Ce se­ra lui, le « mar­cheur » nu­mé­ro 1.

Dom­bre­val : « Mes convic­tions n’ont pas va­rié d’un io­ta »

Ce der­nier avait sou­te­nu le can­di­dat Ma­cron entre les deux tours de la pré­si­den­tielle, après avoir en­cou­ra­gé le can­di­dat Alain Jup­pé lors des pri­maires de la droite. « De­puis les lé­gis­la­tives 2007 sous la ban­nière Modem dans la 6e cir­cons­crip­tion, mes convic­tions po­li­tiques n’ont pas va­rié d’un io­ta. Et comme le pré­sident Ma­cron, des hommes et femmes de toutes sen­si­bi­li­tés - de droite, de gauche, éco­lo­gistes, ra­di­caux - com­posent notre ma­jo­ri­té à Vence » .Et l’in­té­res­sé d’ajou­ter : « Ma can­di­da­ture En marche est aus­si un com­bat, ce­lui que j’ai tou­jours me­né contre le Front na­tio­nal ». Et son sup­pléant d’ajou­ter : « Mon com­bat, à moi, c’est avant tout de faire ga­gner le pro­jet pré­si­den­tiel, lui don­ner une ma­jo­ri­té so­lide ».

Le maire de Vence face à sa pre­mière ad­jointe

La confir­ma­tion hier après-mi­di de ce ti­cket in­édit, deux heures avant la clô­ture des ins­crip­tions en pré­fec­ture, ne de­vrait pas lais­ser in­dif­fé­rent dans une cir­co «dé­ge­lée» qui va de Grasse à Vence en pas­sant par Peiy­me­nade et Car­ros. À com­men­cer par les Ven­çois .... Il n’au­ra pas échap­pé à ces der­niers que par­mi les ad­ver­saires de Loïc Dom­bre­val il y au­ra sa propre pre­mière ad­jointe, Anne Sat­ton­net, une UDI éga­le­ment, proche d’Eric Ciot­ti et par­tant à la ba­taille sous la ban­nière « Les Ré­pu­bli­cains ». Pour cette der­nière, la can­di­da­ture du maire de Vence est « contraire à tous ses engagements. C’est une né­go­cia­tion avec le PS et les éco­los. Je n’ima­gine pas que sa dé­ci­sion ait pu être prise sans l’ac­cord du pré­sident de la Mé­tro­pole», le maire de Nice, Ch­ris­tian Es­tro­si. Et cer­tains de s’in­ter­ro­ger dé­jà sur l’ave­nir de la ma­jo­ri­té ven­çoise confron­tée à la règle du non-cu­mul des man­dats (lire par ailleurs). L’af­fron­te­ment Dom­bre­val-Sat­ton­net se­ra in­con­tes­ta­ble­ment l’un des mo­ments forts des lé­gis­la­tives dans les Alpes-Ma­rimes.

Loïc Dom­bre­val et Fa­brice La­chen­maier hier «en marche» à Vence qui ac­cueille ce wee­kend le fes­ti­val «Gran­deur na­ture». (Photo M.D.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.