Les Ira­niens votent mas­si­ve­ment pour la Pré­si­den­tielle

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - Monde -

Les Ira­niens ont vo­té mas­si­ve­ment et avec en­thou­siasme, hier, pour élire leur pré­sident, un scru­tin dé­ter­mi­nant pour le sor­tant Has­san Ro­ha­ni et la pour­suite de l’ou­ver­ture au monde en­ta­mée avec l’ac­cord nu­cléaire avec les grandes puis­sances. Pour faire face à l’af­fluence des élec­teurs, le scru­tin a dû être pro­lon­gé de deux heures, jus­qu’à 20 heures. M. Ro­ha­ni, re­li­gieux modé­ré de 68 ans, af­fronte Ebra­him Rais­si, re­li­gieux conservateur de 56 ans proche du guide su­prême, l’aya­tol­lah Ali Kha­me­nei.

Ré­sul­tats at­ten­dus di­manche

Avant même la clô­ture du vote, le camp Rais­si a dé­non­cé des « in­frac­tions » et de­man­dé une in­ter­ven­tion im­mé­diate contre « des ac­tions de pro­pa­gande de cer­tains res­pon­sables et par­ti­sans du gouvernement » en fa­veur du pré­sident sor­tant. Il a éga­le­ment dé­non­cé une mau­vaise pré­sen­ta­tion du nom d’Ebra­him Rais­si sur les listes des bu­reaux de vote et l’ab­sence de suf­fi­sam­ment de bul­le­tins dans les « zones déshé­ri­tées ». M. Rais­si se pré­sente comme l’avo­cat des plus pauvres et veut don­ner la prio­ri­té à « l’économie de ré­sis­tance », axée sur la pro­duc­tion et les in­ves­tis­se­ment na­tio­naux. Deux pe­tits can­di­dats peu connus – un ré­for­ma­teur ayant ap­pe­lé à vo­ter Ro­ha­ni et un conservateur – étaient aus­si en lice. Sauf sur­prise, le vain­queur de­vrait être élu dès le pre­mier tour, dont les ré­sul­tats dé­fi­ni­tifs sont at­ten­dus di­manche au plus tard. « La par­ti­ci­pa­tion en­thou­siaste des Ira­niens à l’élec­tion ren­force la puis­sance et la sé­cu­ri­té na­tio­nales », s’est fé­li­ci­té le pré­sident Ro­ha­ni après avoir vo­té à Té­hé­ran. Lui et son ad­ver­saire ont ap­pe­lé au « res­pect » du choix des Ira­niens, quel que soit le ré­sul­tat.

Al­lé­ge­ment des sanc­tions US

Le scru­tin se tient deux jours après la dé­ci­sion amé­ri­caine de re­nou­ve­ler l’Al­lé­ge­ment des sanc­tions contre l’Iran, con­for­mé­ment à l’ac­cord nu­cléaire de 2015 entre Té­hé­ran et six grandes puis­sances, dont les Etats-Unis. Le pré­sident Ro­ha­ni, élu en 2013, a consa­cré la ma­jeure par­tie de son pre­mier man­dat de quatre ans à la né­go­cia­tion de cet ac­cord ayant per­mis d’en­ta­mer l’ou­ver­ture éco­no­mique et po­li­tique de son pays. Outre la pré­si­den­tielle, les 56,4 mil­lions d’élec­teurs vo­taient pour des élec­tions mu­ni­ci­pales : l’en­jeu dans les grandes villes de Té­hé­ran, Ma­ch­had (nord-est) et Is­pa­han (centre) est un chan­ge­ment de la ma­jo­ri­té conser­va­trice qui les di­rige.

(Photo MaxPPP)

Les Ira­niens se sont ren­dus mas­si­ve­ment dans les bu­reaux de vote.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.