Com­ment ex­po­ser votre ta­lent ?

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - La Une -

Que ce­lui qui n’a ja­mais po­sé l’ombre d’un cil sur l’es­pace cultu­rel Les Ar­cades et la ga­le­rie des Bains Douches se dé­nonce ! Pas de mys­tère, ces deux lieux d’An­tibes en ont vu pas­ser des ci­maises… Ecrin des créa­tions d’ici et d’ailleurs, ces murs ac­cueillent les courbes et cou­leurs des ar­tistes. Confir­més ou non, tous par­tagent un même qua­li­fi­ca­tif : ta­len­tueux. « La com­mis­sion se réunit une fois par an pour dé­ci­der des pro­chaines ex­po­si­tions », pré­cise Si­mone Torres-Fo­rêt-Do­de­lin, ad­jointe à la culture. Les membres dé­ci­dant des fu­tures si­gna­tures liées aux es­paces mu­ni­ci­paux ef­fec­tuent une sé­lec­tion par­mi les can­di­dats : « Les ar­tistes en­voient leur dos­sier à la Di­rec­tion de l’ani­ma­tion et des af­faires cultu­relles. Pour la ga­le­rie des Bains douches, onze ins­crip­tions sont re­te­nues, à rai­son d’une ex­po­si­tion par mois – sa­chant que le mois de mai est ré­ser­vé aux élèves du di­plôme des mé­tiers d’art en cé­ra­mique du ly­cée Léo­nard-de-Vin­ci. » Les cri­tères dé­ci­sifs pour sor­tir du lot ? « La créa­ti­vi­té, l’ori­gi­na­li­té, le ta­lent. Mais tout ce­la est bien sub­jec­tif», sou­ligne l’ad­jointe qui in­siste sur la pré­sence des jeunes ar­tistes dans les de­man­deurs : « Nous es­sayons de va­rier les styles, les sup­ports, les cou­rants… Tout en gar­dant la même exi­gence con­cer­nant la qua­li­té du tra­vail. » Con­cer­nant le choix du lieu, les for­mats des tra­vaux ont leur rôle à jouer. « Dans l’es­pace des Ar­cades, nous pou­vons ac­cueillir des choses im­po­santes. Les Bains Douches sont plus in­times, avec les deux salles on peut éga­le­ment pré­sen­ter deux ar­tistes en même temps et créer des ren­contres. »

« Si un ar­tiste n’est pas choi­si, il peut re­pré­sen­ter un dos­sier »

Pour au­tant, ces choix ne donnent ja­mais lieu à des hou­leux dé­bats : « C’est tou­jours consen­suel, nous dé­ci­dons tou­jours à l’una­ni­mi­té. » Éton­nant, non ? « Le ta­lent, ça ne se dis­cute pas. » D’ailleurs, la com­mis­sion s’ap­prête à se réunir dans les pro­chaines se­maines à l’au­tomne. À bon en­ten­deur, sa­lut : vous pou­vez en­core en­voyer vos dos­siers. Si une pile de can­di­dats at­tend dé­jà les membres de la com­mis­sion, Si­mone Torres-Fo­rêt-Do­de­lin pré­fère mettre les choses au clair : « Ce n’est pas parce qu’un ar­tiste n’est pas re­te­nu une an­née qu’il ne peut pas re­pré­sen­ter un dos­sier ! On ne re­met pas en ques­tion le tra­vail de l’au­teur lorsque l’on ne le choi­sit pas. Mais les de­mandes sont nom­breuses, il faut aus­si le com­prendre. » Et, comme le rap­pelle l’ad­jointe, le Sa­lon des ar­tistes an­ti­bois re­pré­sente éga­le­ment une belle vi­trine.

Pour pou­voir ex­po­ser au sein de la ga­le­rie des Bains Douches, les ar­tistes doivent en­voyer leur dos­sier de can­di­da­ture à la Ville.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.