A  ans, il est le « cer­veau des cer­veaux »

Les 11e Olym­piades in­ter­na­tio­nales de géos­ciences, qui viennent de s’ache­ver au CIV, ont sa­cré un ly­céen chi­nois de 16 ans. Cent trente élèves, is­sus de vingt-neuf pays, étaient en com­pé­ti­tion

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - La Une - BÉATRICIE COUREL

Des rires et des pleurs ont ryth­mé la der­nière jour­née des 11e Olym­piades in­ter­na­tio­nales de géos­ciences ou IESO (1) et l’an­nonce des ré­sul­tats. L’émo­tion était forte pour les cent trente élèves, ve­nus des quatre coins de la pla­nète, re­pré­sen­tants vingt-neuf pays (2). Géo­lo­gie, as­tro­no­mie, mé­téo­ro­lo­gie, océa­no­gra­phie... Ils ont me­su­ré, ob­ser­vé, cal­cu­lé, ré­flé­chi. Le ré­sul­tat ? Qua­rante et une mé­daille de bronze, vingt-trois d’ar­gent et onze de la plus belle des cou­leurs, pour ces com­pé­ti­teurs à l’es­prit de rai­son­ne­ment et de dé­duc­tion bien af­fû­té. Ve­nu de Chine dont il a dé­ployé le dra­peau avant d’exul­ter sa joie, âgé de 16 ans comme tous les concur­rents, Xin­chen Wei a ter­mi­né pre­mier. Il est le meilleur des meilleurs. Les Fran­çais ré­coltent une ré­com­pense en bronze, trois en ar­gent, une cen­taine de co­pains et des mil­lions de sou­ve­nirs. Par ailleurs, le prix de la so­li­da­ri­té re­mis par le re­pré­sen­tant de l’Unesco Paca 06 a vou­lu mettre en avant la très belle his­toire d’en­traide entre Haï­ti et la Mai­son des ly­céens du CIV (3). Mais il se­rait faux de croire que toutes ces têtes pen­santes ne savent pas s’amu­ser. Té­moin ce Prix spé­cial de la ca­ma­ra­de­rie re­mis à Is­raël, sous un ton­nerre de bra­vos. « Une équipe par­fois in­gé­rable, mais tou­jours en­thou­siaste, qui a su dis­tri­buer bonne

hu­meur et gé­né­ro­si­té » a sou­li­gné avec hu­mour, Cle­ment As­truc, su­per­vi­seur des bé­né­voles, lui­même ac­cla­mé par les par­ti­ci­pants. Une équipe de bé­né­voles in­fa­ti­gables, tous an­ciens concur­rents des IESO. Le pro­gramme de cette tré­pi­dante se­maine a pro­me­né toute cette jeu­nesse et leurs ac­com­pa­gnants du bar­rage de Mal­pas­set à l’ob­ser­va­toire de Ca­lern, de Val­berg à Cap d’ail en pas­sant par Gour­don, des la­bo­ra­toires de l’In­ria aux ruelles de Val­bonne. La France n’a eu que quelques mois pour or­ga­ni­ser ce grand évé­ne­ment après le dé­sis­te­ment de la Nor­vège, mais la réus­site est là, in­con­tes­table. La dream team des GO, ini­tia­le­ment pro­fes­seurs du CIV et cher­cheurs sur les cam­pus de la ré­gion, peut souf­fler. Re­tour au CIV pour la der­nière soi­rée, pla­cée sous le signe de l’ami­tié et de la culture. Le­çon géante de danses et chants tra­di­tion­nels sur le par­quet de l’Ago­ra trans­for­mé en dance floor. Mais au mi­lieux des em­bras­sades et des pro­messes de se re­voir bien­tôt, de nou­veaux des larmes. Cette der­nière jour­née s’achève comme elle a com­men­cé dans un trop plein d’émo­tion. Les pre­mières na­vettes pour l’aé­ro­port sont pré­vues à 4 heures du ma­tin. Une soi­rée de clô­ture digne de la plus belle olym­piade, n’a pas hé­si­té a af­fir­mé Ra­ja­se­kha­riah Shan­kar, pré­sident de l’IGEO (4). La pres­sion est mise sur la Thaï­lande hôte de l’édi­tion 2018.

(Pho­to B.C.)

Xin­chen Wei s’est im­po­sé de­vant des concur­rents plus brillants les uns que les autres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.