Le capitaine fra­casse

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - Sports -

Be­na­glio : peu de tra­vail mais le peu qu’il a eu à faire, il s’est par­fai­te­ment exé­cu­té, comme sur ce coup-franc de Lie­nard qu’il va cher­cher au sol (56’). So­lide et ras­su­rant dans l’en­semble. Bien mieux qu’une dou­blure.

Si­di­bé : re­po­si­tion­né la­té­ral droit après sa pige au mi­lieu en Ligue des cham­pions, il a été ef­fi­cace dans son jeu of­fen­sif, comme sur cette re­mise en une touche pour Fal­cao (15’). Ra­re­ment mis en dan­ger, un match sans en­combre.

Glik : 90 mi­nutes sans grosse op­po­si­tion, il a vite éteint Saa­di et pla­cé des coups de casque de bon aloi. Tel­le­ment im­pres­sion­nant vi­suel­le­ment.

Je­mer­son : ap­pe­lé en sé­lec­tion bré­si­lienne, le Bré­si­lien a dû s’em­ployer pour conte­nir les courses du pro­met­teur Sa­cko en dé­but de match avant de vite pas­ser en pi­lo­tage au­to­ma­tique.

Jorge : tou­jours un peu juste dans les duels, le Bré­si­lien sou­lève en­core des in­ter­ro­ga­tions. Mal­gré tout, il est au­teur d’un bon re­tour dans les pieds de Saa­di (29’) et de quelques centres bien sen­tis comme ce­lui pour Fal­cao pour le 2-0. Un match qui va lui faire du bien et peut-être, en­fin, mettre fin au dé­bat au­tour de son poste.

Ghez­zal : l’Al­gé­rien dé­bu­tait pour la pre­mière fois avec Mo­na­co. A son poste de pré­di­lec­tion, mi­lieu droit. Une frappe ca­drée (21’), une tête contrée (49’) mais sur­tout une mer­veille d’ou­ver­ture pour Fal­cao sur l’ou­ver­ture du score. Moins dans le rythme après la pause, il a re­pris tar­di­ve­ment.

Tie­le­mans : bu­teur à Leip­zig, le Belge conti­nue d’en­chaî­ner les ti­tu­la­ri­sa­tions même s’il semble, par­fois, un peu lourd sur cer­tains ap­puis. Dans le mi­lieu à deux, il n’a pas par­ti­cu­liè­re­ment brillé.

Fa­bin­ho : sobre, sans fio­ri­ture mais si pré­cieux (86% de passes réus­sies). In­dis­pen­sable. Ro­ny Lopes : le Por­tu­gais a dé­bu­té cô­té gauche pour la pre­mière fois, pour lais­ser Ghez­zal à droite. Tou­jours aus­si dif­fi­cile à cer­ner mais il sent bien le bal­lon de Fal­cao sur l’ou­ver­ture du score et a sem­blé li­bé­ré sur cer­taines prises de risque. Une co­pie très in­té­res­sante. Rem­pla­cé par Car­rillo.

Jo­ve­tic : comme Ghez­zal, le Mon­té­né­grin fê­tait sa pre­mière ti­tu­la­ri­sa­tion avec l’ASM. Ali­gné en sou­tien de Fal­cao, l’an­cien Flo­ren­tin trouve la barre d’un amour de bal­lon pi­qué (7’) et bute contre Ka­ma­ra par la suite (32’). Il a cette ai­sance tech­nique ty­pique du foot­ball des Bal­kans. Rem­pla­cé par Bal­dé, brouillon mais dy­na­mique.

Fal­cao : très bon dans ses re­mises, pas loin d’ac­cro­cher la lu­carne (15’), il offre l’ou­ver­ture du score à Ro­ny Lopes comme un grand à la sor­tie d’un ap­pel à mon­trer dans toutes les écoles de foot­ball. En­suite, il double la mise dans un pur style d’avant-centre avant de s’of­frir un dou­blé tout en puis­sance.

Deux buts, une passe, une fiche de stats par­faite. Rem­pla­cé sous les ap­plau­dis­se­ments par Meï­té pour sa pre­mière avec l’ASM. Mine de rien, le Co­lom­bien réa­lise le meilleur dé­but de sai­son de sa car­rière puis­qu’il pèse dé­jà 9 buts en 6 jour­nées. Rien que ça.

Ir­ré­sis­tible Ra­da­mel Fal­cao ! Avec une passe dé­ci­sive et un dou­blé, le Co­lom­bien a de nou­veau por­té l’AS Mo­na­co vers la vic­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.