La toile so­li­daire du SDF pri­vé de cam­ping-car

L’ap­pel à l’aide du SDF de 62 ans dont le cam­ping-car a été en­le­vé à la four­rière, a été en­ten­du: une pé­ti­tion et une ca­gnotte sont en ligne sur In­ter­net

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - La Une - JÉ­RÉ­MY TOMATIS jto­ma­tis@ni­ce­ma­tin.fr

Je l’ai croi­sé un soir. Je suis res­tau­ra­teur. Il est ve­nu me de­man­der du gaz pour son ré­chaud. Il pen­sait que j’en avais pour faire des crèmes brû­lées… or je n’en ai pas. Mais je ne me suis pas in­quié­té sur le coup. Je pen­sais que c’était un ri­ve­rain. Lors­qu’il est re­pas­sé quelques jours plus tard, il m’a sa­lué. Nous avons dis­cu­té. Mais je ne me suis dou­té de rien. Et puis je suis tom­bé sur l’ar­ticle de Nice-Ma­tin, pa­ru ce lun­di. Ça m’a tou­ché car j’ai trou­vé ce Mon­sieur très digne mal­gré ce qui lui ar­rive. » À l’image d’Eric Du­lac, l’his­toire de Ro­bert Na­ta­li, un SDF de 62 ans dont le cam­ping-car – qui lui ser­vait de do­mi­cile – a été pla­cé à la four­rière en sep­tembre der­nier (notre édi­tion d’hier), a ému beau­coup de monde. Et no­tam­ment sur la toile. C4est sur In­ter­net que la chaîne de so­li­da­ri­té en­vers Ro­bert Na­ta­li. D’abord par l’in­ter­mé­diaire d’une pé­ti­tion ain­si que d’une ca­gnotte en ligne (1), qu’ont suc­ces­si­ve­ment lan­cé. Eric Du­lac pour­suit : « Avant de lan­cer quelque chose, j’ai pré­fé­ré at­tendre de pou­voir le joindre. Pour voir où en est sa si­tua­tion. Et pour évi­ter, aus­si, qu’il y ait plu­sieurs ca­gnottes lan­cées cha­cune dans leurs coins. Le but est de l’ai­der à re­bon­dir. De quoi a-t-il be­soin au­jourd’hui ? D’un vé­hi­cule ? D’un toit ? Je ne sais pas. Je veux sim­ple­ment l’ai­der car son his­toire m’a tou­chée. » Cer­tains ont donc dé­jà pris l’ini­tia­tive de lan­cer une ca­gnotte en ligne, pour ré­col­ter un peu d’ar­gent. Le but étant de par­ve­nir à ré­cu­pé­rer le cam­ping-car de Ro­bert Na­ta­li s’il est en­core en­tier. Et de l’as­su­rer. Ou bien, dans une moindre me­sure, « de lui don­ner un chèque de la va­leur de la somme ré­col­té, ex­plique Mi­ckaël Ne­grel, pré­sident de l’as­so­cia­tion Le coin des cam­ping-cars. Nous avons été émus en li­sant l’ar­ticle. Nous sommes ba­sés à Mont­pel­lier mais l’his­toire de ce Mon­sieur de 62 ans est re­mon­tée jus­qu’à nous. Notre page Fa­ce­book compte 20 000 fans. Beau­coup d’entre eux se sont mo­bi­li­sés pour que l’on fasse quelque chose. Nous te­nons à ai­der cet homme qui a tout per­du lors­qu’ils ont en­le­vé son vé­hi­cule. Nous al­lons es­sayer, aus­si, de con­tac­ter son as­su­rance pour es­sayer de faire bou­ger les choses. Dans un pre­mier temps, l’idée se­rait de ré­cu­pé­rer le cam­ping­car, de l’amé­na­ger avec des bou­teilles de gaz, des cou­ver­tures et de la nour­ri­ture.» En fin d’après-mi­di, hier, la ca­gnotte s’éle­vait à 415 eu­ros. Dans le même temps, une pé­ti­tion a été lan­cée à l’at­ten­tion du maire, Jean Leo­net­ti.

« L’ai­der à trouver une so­lu­tion pé­renne »

Par cette dé­marche, Ca­the­rine Mau­rel de­mande au pre­mier ma­gis­trat une so­lu­tion d’hé­ber­ge­ment pour le SDF qui dort de­hors de­puis que son cam­ping-car lui a été en­le­vé. « Il est im­por­tant d’at­teindre les 200 si­gna­tures en une jour­née. Ce­la donne du poids. Une per­sonne s’est d’ailleurs pro­po­sée pour lui payer l’as­su­rance s’il par­vient à ré­cu­pé­rer son vé­hi­cule. En­suite, on veut l’ai­der à dé­fi­nir son pro­jet de vie. S’il ré­cu­père son van, il lui faut un em­pla­ce­ment pour sta­tion­ner. S’il cherche un lo­ge­ment, il faut l’ai­der à trouver une so­lu­tion pé­renne. » Et d’ajou­ter : «La loi Da­lo, qui im­pose à l’État de lo­ger tout ci­toyen fran­çais, n’est qua­si­ment pas ap­pli­quée dans les Alpes-Ma­ri­times. » En dé­but de soi­rée ils étaient 228 si­gna­taires. Le Secours po­pu­laire, qui lui a ap­por­té une aide ponc­tuelle la se­maine der­nière, s’en­gage à par­ti­ci­per à la so­li­da­ri­té mise en place afin d’ai­der Ro­bert Na­ta­li à sor­tir de sa si­tua­tion ac­tuelle. Une mé­dia­trice doit bien­tôt étu­dier son dos­sier.

Ro­bert Na­ta­li,  ans, n’a plus de toit de­puis que son cam­ping-car a été em­bar­qué à la four­rière, au mois de sep­tembre der­nier. (Photo Eric Ot­ti­no)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.