Un eu­ro re­ver­sé à chaque vente !

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - Le Dossier Du Jour -

« L’aven­ture est par­tie d’un re­pas entre amis, se rap­pelle Geor­gia. Et en ri­go­lant, je me suis lan­cé le défi de sor­tir ce ca­len­drier.» La blague est de­ve­nue ins­ti­tu­tion. Et ne prête plus aux sou­rires. « Ce­la plaît vrai­ment. »La pre­mière an­née, la com­mer­çante vend deux cents ti­rages, l’an­née sui­vante elle at­teint la barre des quatre cents. « Et là, en trois jours, j’en ai ven­du une cen­taine, je n’avais pas pré­vu d’en vendre au­tant. Je suis sur­prise que ce­la marche au­tant. Les gens ont ap­pré­cié l’ini­tia­tive, ce­la sort du com­mun. C’est une vraie sur­prise. Les gens ont trou­vé que c’était ori­gi­nal. Que ce­la fai­sait un beau ca­deau. » Un ca­len­drier  % An­ti­bois qui a aus­si un but ca­ri­ta­tif. Puisque sur le prix des ca­len­driers ( eu­ros), un eu­ro est re­ver­sé à une as­so­cia­tion de la ci­té des Rem­parts. Cette an­née, ce sont les Blouses roses qui ont été choi­sies. « L’an der­nier, on avait fait un don à l’as­so­cia­tion Par des en­fants, pour des en­fants. Et la pre­mière an­née, nous avions re­mis un chèque à Défi de femmes. » Et Geor­gia de pour­suivre et d’ex­pli­quer : « A la base, ce ca­len­drier n’a pas un but com­mer­cial, je sou­hai­tais faire une ani­ma­tion pour la ville. Du coup, je trouve nor­mal de faire pro­fi­ter une as­so­cia­tion, de don­ner un peu. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.