Des Re­gards in­té­rieurs à Saint-Es­prit

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - Antibes Région - BÉA­TRICE COUREL

Mag­da Igyar­to, le nom est d’ori­gine po­lo­naise et hon­groise, la femme est née en Bel­gique et l’ar­tiste vit dans le Var, mais dé­voile ses oeuvres pour quelques jours, dans l’an­cienne cha­pelle du vil­lage. Ecrin de pierre, les murs de la salle Saint-Es­prit re­haussent l’éclat de ses toiles et la vi­bra­tion de ses Ondes. Le pla­fond voû­té de la pièce de l’Art tisse fait écho aux ron­deurs de ses sculp­tures en grès pa­ti­né, le re­gard glisse et s’at­tarde à dé­jouer le vide, du plein. Sur une table, Des graines ger­me­ront sur leurs pas et Cli­chés en noir et blanc. Deux livres sur les­quels l’au­teur a tra­vaillé à contre sens de l’ha­bi­tuel. Ses mots sont ve­nus se po­ser sur des images, dé­jà cap­tu­rées par d’autres, pour les ha­biller d’une poé­sie soyeuse. « Plus que du plai­sir, une fier­té de col­la­bo­rer en­semble », avoue la pho­to­graphe ita­lienne So­nia Cia­far­di­ni. L’as­so­cia­tion World Women Art or­ga­nise cette ex­po­si­tion, Re­gards in­té­rieurs, jus­qu’au 20 no­vembre. « Je m’ex­pose tout en­tière, je cor­res­ponds à ce que je crée,

mais cha­cun est libre de voir

ce qu’il veut », com­mente l’au­to­di­dacte à la fois peintre, sculp­teur et poète. Une tri­lo­gie com­plé­men­taire dé­cli­née avec har­mo­nie, pour chan­ter la beau­té du monde. Des gestes qui ou­blient les dé­tails pour se concen­trer sur l’es­sen­tiel : plon­ger dans l’in­ten­si­té des pig­ments « ce ca­deau de la Ter re » et se noyer dans un dé­fer­le­ment de ma­tières brutes et au­then­tiques. Ses ta­bleaux mêlent sable, sciure, bois ou ré­sine et trans­cendent la cou­leur pre­mière. Les yeux se perdent dans ses Traces et Dé­rives. Les mains vou­draient sen­tir le ren­du ain­si créer. Mais in­ter­dit de tou­cher, on ne peut qu’ad­mi­rer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.