Au pro­cès Tar­nac, des pré­ve­nus re­jettent la «sus­pi­cion » sur leur vie com­mu­nau­taire

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - France -

Au deuxième jour du pro­cès, le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Pa­ris s’est pen­ché sur le pro­jet de ferme du « groupe de Tar­nac », dé­peinte par les ser­vices an­ti­ter­ro­ristes comme une « base lo­gis­tique » ,et sur la par­ti­ci­pa­tion de deux des prin­ci­paux pré­ve­nus, Ju­lien Cou­pat et Yil­dune Le­vy, à une réunion d’ac­ti­vistes à New York. Des élé­ments re­te­nus par l’ac­cu­sa­tion pour éta­blir une par­ti­ci­pa­tion à une « as­so­cia­tion de mal­fai­teurs ». Après avoir été pour­sui­vis pen­dant neuf ans pour ter­ro­risme, les huit pré­ve­nus, membres de la com­mu­nau­té li­ber­taire de Tar­nac, sont au­jourd’hui ju­gés pour une as­so­cia­tion de mal­fai­teurs de droit com­mun, la dé­gra­da­tion d’une ligne SNCF, le re­cel de do­cu­ments ou le re­fus de se sou­mettre à un pré­lè­ve­ment bio­lo­gique. Ils sont pas­sibles de peines al­lant de un à cinq ans de pri­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.