Les syn­di­cats prêts «au bras de fer »

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - France -

L’Un­sa est prête «au bras de fer», SUD Rail veut « une grève re­con­duc­tible et dure» et la CFDT pré­voit « une mo­bi­li­sa­tion des che­mi­nots », ont dé­cla­ré ces syn­di­cats, hier, après que le gou­ver­ne­ment a pré­sen­té son pro­jet de loi per­met­tant le re­cours à des or­don­nances pour ré­for­mer la SNCF. « La balle était dans le camp du gou­ver­ne­ment. Ce pro­jet de loi montre son ap­proche contra­dic­toire entre une vo­lon­té d’échanges af­fi­chée et la réa­li­té du texte » ,a pré­ve­nu Ro­ger Dillen­se­ger, se­cré­taire gé­né­ral de l’Un­sa. SUD Rail sou­haite une grève d’am­pleur « face à un gou­ver­ne­ment dur et in­flexible ». Le texte pré­sen­té en Conseil des mi­nistres « montre bien qu’on n’est pas dans une concer­ta­tion mais dans une ex­pli­ca­tion de texte. Le gou­ver­ne­ment veut pas­ser en force » ,a dé­non­cé Erik Meyer, porte-pa­role de SUD Rail. La CFDT a no­té que « pas une vir­gule n’a été mo­di­fiée entre les pre­mières an­nonces et le pro­jet de loi ». « On va droit dans le mur avec une telle mé­thode. Ce­la va dur­cir les po­si­tions », a dé­cla­ré à Di­dier Au­bert, se­cré­taire gé­né­ral de la CFDT Che­mi­nots.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.