Mou­ve­ment de grève hier soir au Buf­fa­lo Grill de Nice

Nice-Matin (Cagnes / Vence / Saint-Laurent / Carros) - - Côte D’azur - BE­NOIT GUGLIELMI

« L’ar­gent que vous ne nous don­nez pas, vous ne l’au­rez pas non plus.» La qua­si-to­ta­li­té des sa­la­riés du res­tau­rant Buf­fa­lo Grill de Nice ont dé­brayé hier soir pour ré­cla­mer une hausse des sa­laires.

« De­puis des an­nées, nous n’avons eu au­cune aug­men­ta­tion, au­cune prime. Notre in­té­res­se­ment au chiffre d’af­faires est très faible, et les évo­lu­tions de car­rière se font au compte-gouttes », as­sène Lot­fi Abou­di, dé­lé­gué (FO) du per­son­nel ni­çois.

Les sa­la­riés pro­testent éga­le­ment contre la polyvalence «de plus en plus grande» qui leur est im­po­sée. Tech­ni­que­ment, le res­tau­rant, si­tué ave­nue des Pho­céens, entre la place Mas­sé­na et le Vieux-Nice, est ou­vert aux clients. « Mais il n’y a per­sonne pour les ser­vir, à l’ex­cep­tion des quatre sa­la­riés en pé­riode d’es­sai. » Pour­tant, le groupe Buf­fa­lo Grill – qui a ou­vert un se­cond res­tau­rant l’an der­nier sur la Côte d’Azur, à Grasse – a ré­cem­ment confor­té son lea­der­ship dans le sec­teur des res­tau­rants à thème, se­lon le re­pré­sen­tant syn­di­cal ni­çois. «En 2016, le groupe a réa­li­sé près de 500 mil­lions d’eu­ros de chiffre d’af­faires et plus de 12 mil­lions d’eu­ros de bé­né­fices dans les quelque 330 res­tau­rants du groupe, en France et en Es­pagne. »

Au sein du groupe, dé­jà ébran­lé par un mou­ve­ment so­cial en 2015 contre la mo­du­la­tion du temps de tra­vail, la grogne so­ciale est née dans le nord de la France, où les sa­la­riés de plu­sieurs en­seignes de la chaîne ont éga­le­ment dé­brayé ces der­niers jours. Con­tac­tée hier soir, la di­rec­tion du groupe n’a pu être jointe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.