Quelques conseils pour s’en pré­mu­nir

Nice-Matin (Cagnes / Vence / Saint-Laurent / Carros) - - Côte D’azur -

Quand vous sur­veillez votre en­fant au parc, vous veillez à ce qu’un mon­sieur ne lui donne pas des bon­bons ? Mais chez vous, vous le lais­sez al­ler seul sur In­ter­net? Oui? Pour­tant c’est exac­te­ment la même jungle.»

L’aver­tis­se­ment claque. Et pour cause, la po­lice ju­di­ciaire ni­çoise s’alarme des dan­gers que courent nos en­fants sur le Net. Nous avons ren­con­tré cette se­maine les « cy­bers », des po­li­ciers spé­cia­li­sés qui traquent, no­tam­ment, les pé­do­philes sur la toile. Leur cel­lule dé­pend de la Di­vi­sion des af­faires éco­no­miques et fi­nan­cières (DDEF) de la PJ de Nice.

« Ils ne se mé­fient pas ! »

« Nous avons un gros pro­blème au ni­veau de nos en­fants. Ils ne se mé­fient pas ! », s’in­quiète Jé­rôme Vial, pa­tron de la DDEF.

L’an der­nier, la cel­lule cy­ber­cri­mi­na­li­té de la PJ de Nice s’est ren­due dans des éta­blis­se­ments sco­laires de la ré­gion. «Sur 200 élèves en face de nous, un quart ren­con­trait des pro­blèmes réels de har­cè­le­ment sur le Net, de vol de don­nées per­son­nelles, de pho­tos dé­tour­nées, vo­lées et pu­bliées, mais aus­si d’es­pion­nage », se sou­vient Pierre Pe­nal­ba, pa­tron de la cel­lule.

Pierre Pe­nal­ba se re­mé­more une af­faire d’il y a deux ans. Une ma­man ni­çoise dé­gote, pour sa fille de dix ans, une an­nonce in­té­res­sante pour des maillots de bain sur le site Le Bon Coin. Par mail, la «ven­deuse» lui en­voie une liste des vê­te­ments via un fi­chier Ex­cel. Sauf que le pi­rate, qui était en fait un homme, y avait glis­sé un vi­rus. « Après avoir pris la main dans l’or­di de la ma­man, il s’est in­tro­duit dans tous les ap­pa­reils de la mai­son, via le ré­seau do­mes­tique. Pen­dant trois se­maines, il a es­pion­né la ga­mine sur son propre or­di­na­teur à elle, ins­tal­lé dans sa chambre! Il l’a fil­mée à son in­su en al­lu­mant la web­cam, a co­pié tous ses codes ré­seaux so­ciaux. Il connais­sait tout d’elle ...»

Le pé­do­phile dans la chambre de l’ado

Un jour, le pé­do­phile passe à l’ac­tion. Un mes­sage s’af­fiche sur l’or­di­na­teur de la pe­tite, seule de­vant son écran : « Si tu ne te ca­resses pas de­vant moi, je ba­lance toutes les vi­déos, pho­tos, que j’ai de toi, à tes amis. » Et il cite nom­mé­ment les pré­noms des re­la­tions de l’ado­les­cente. «Heu­reu­se­ment, la pe­tite a pré­ve­nu sa ma­man qui a réa­li­sé une pho­to de l’écran et - Met­tez le moins de pho­tos per­son­nelles pos­sibles sur les ré­seaux so­ciaux, de vous, de votre fa­mille.

- On ne di­vulgue pas le vrai nom de l’en­fant, ou sa pho­to sur In­ter­net.

- Il ne doit pas ac­cep­ter de nou­veaux contacts in­con­nus : ni par e-mail, ni sur les ré­seaux et autres ap­pli­ca­tions so­ciales.

- Les pa­rents doivent se te­nir in­for­més des risques.

s’est ren­due di­rec­te­ment chez nous à la ca­serne Au­vare de Nice. Le pé­do­phile, qui vi­vait à Mar­seille, avait dé­jà fait 62 vic­times. Que des en­fants ! Nous l’avons in­ter­pel­lé. J’ai vu les vi­déos avec ces ga­mines en train de pleu­rer, des pe­tites de dix, onze ans, qu’ils contrai­gnaient à se désha­biller, c’est hor­rible», se re­mé­more l’en­quê­teur. Le con­seil des « cy­bers » : ne ja­mais lais­ser un or­di dans la chambre d’un en­fant, s’in­for­mer des der­niers dan­gers que - Sen­si­bi­li­ser les en­fants lors d’un dia­logue fa­mi­lial construc­tif.

- Ne ja­mais lais­ser un or­di­na­teur dans une chambre d’en­fant, seul, sans sur­veillance. « Il doit se trou­ver dans la pièce prin­ci­pale, sans code d’ac­cès.»

- Ne pas lais­ser les en­fants opé­rer des achats seuls sur le Net char­rie le Net, et sur­tout dia­lo­guer avec eux sur leur uti­li­sa­tion de la toile. «Il ne s’agit pas d’être pa­ra­noïaque mais vi­gi­lant ! » La pru­dence est de mise. L’Édu­ca­tion na­tio­nale a pu­blié une étude de 2014 : 4,5 % des col­lé­giens di­saient su­bir un cy­ber har­cè­le­ment, c’est-à-dire une vio­lence ver­bale, phy­sique ou psy­cho­lo­gique ré­pé­tée. Un élève sur cinq a dé­jà été vic­time de cy­ber­vio­lence. GRÉ­GO­RY LE­CLERC gle­clerc@ni­ce­ma­tin.fr

(Pho­to Frantz Bou­ton)

Sur le Net, le dan­ger guette, der­rière un en­fant, se cache par­fois un adulte. Et ce­la in­quiète les spé­cia­listes de la cy­ber cri­mi­na­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.