Un sculp­teur gi­vré fait cha­vi­rer les jardins Bio­vès à Men­ton

Triple cham­pion du monde de sculp­ture sur glace, le Beau­so­leillois Ma­rio Amé­gée a fait par­ler ses ta­lents à Men­ton puis à Beau­so­leil, au cours de dé­mons­tra­tions qui n’ont pas lais­sé le pu­blic de glace

Nice-Matin (Cagnes / Vence / Saint-Laurent / Carros) - - Côte D’azur -

Un bloc de glace brute de deux cents ki­los, un pu­blic émer­veillé et un ar­tiste en to­tale im­pro­vi­sa­tion. La ma­gie de Noël était belle, ven­dre­di aux jardins Bio­vès de Men­ton, lors de la re­pré­sen­ta­tion pu­blique de Ma­rio Amé­gée, l’un des plus grands sculp­teurs de glace de son temps.

Face à une cin­quan­taine de cu­rieux, l’ar­tiste beau­so­leillois entre en piste et en­tame la taille du pa­vé de glace mas­sif qui se dresse sur scène. « Je com­mence à la tron­çon­neuse pour re­ti­rer le su­per­flu. Une fois la forme dé­gros­sie, on pour­ra s’at­ta­quer aux dé­tails », sou­rit Ma­rio.

La scie mé­tal­lique pé­nètre la ma­tière avec fra­cas, fai­sant vo­ler en éclats bri­sures et flo­cons, al­lant jus­qu’à ar­ro­ser les fri­mousses qui se massent de­vant la scène. D’un geste pré­cis et mé­tho­dique, le sa­voir­faire de l’ar­tiste dé­voile peu à peu son chef-d’oeuvre.

Une oeuvre éphé­mère

« Mais c’est un renne ! Je re­con­nais les cornes », s’écrit la pe­tite Jade, 7 ans et de­mi. Face à sa toute pre­mière dé­mons­tra­tion de la sorte, la pe­tite Men­ton­naise semble lar­ge­ment em­bal­lée. « Moi aus­si, j’ai­me­rais être sculp­trice de glace, plus tard. »

À me­sure que le bloc s’ame­nuise, le pu­blic s’étoffe et d’autres ins­tru­ments entrent en scène. «À ce ni­veau-là, j’uti­lise une dis­queuse et plu­sieurs meu­leuses avec des fraises dif­fé­rentes pour ob­te­nir une fi­ni­tion par­faite », in­dique le sculp­teur. Après 45 mi­nutes de tra­vail d’or­fèvre, le ré­sul­tat est sen­sa­tion­nel. Un gra­cieux renne ai­lé se dresse face à un pu­blic conquis. La pe­tite Jade dé­gaine son ap­pa­reil photo et im­mor­ta­lise l’ins­tant alors que les pre­mières gouttes de glace fon­due perlent dé­jà sur le mu­seau du renne. «Si le so­leil n’est pas trop fort, elle de­vrait te­nir jus­qu’à sa­me­di ma­tin », pré­cise Ma­rio. L’oeuvre de glace, éphé­mère et poé­tique, ne comble pour­tant pas plei­ne­ment son créa­teur. «Je vou­lais quelque chose de très épu­ré. Le ré­sul­tat me sa­tis­fait mais je pour­rais tou­jours faire mieux. Dans mon tra­vail, j’es­saye tou­jours de re­pous­ser mes li­mites. » Les plus jeunes fans se ruent sur scène, ré­clament leur sel­fie avec le sculp­teur et posent avec son oeuvre sous le cré­pi­te­ment des flashs. Preuve que le renne de glace de Ma­rio a lar­ge­ment conquis son pu­blic. Re­trou­vez Ma­rio Amé­gée ce soir à 23 h sur le port Her­cule de Mo­na­co. Spec­tacle gra­tuit.

(Pho­tos J.F.-O. et G.B.-B.)

Face à un pu­blic émer­veillé, l’ar­tiste a taillé pen­dant près de  mi­nutes cet im­pres­sion­nant bloc de glace d’en­vi­ron  kg pour lui don­ner l’al­lure d’un renne ai­lé. Les pre­miers fans viennent bri­ser la glace avec le renne. L’ar­tiste s’est pro­duit hier à Beau­so­leil. Ce soir il se­ra sur le port de Mo­na­co à  heures. GRÉ­GOIRE BOSC-BIERNE gbosc-bierne@ni­ce­ma­tin.fr

Sa­voir + « Lorsque j’ai re­çu mon pre­mier titre de cham­pion du monde, j’ai réa­li­sé que je de­vais con­fir­mer, me mon­trer à la hau­teur », sou­ligne l’ar­tiste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.