Wau­quiez au pied de sa mon­tagne

Nice-Matin (Cagnes / Vence / Saint-Laurent / Carros) - - Rétro 2017 -

La droite ré­pu­bli­caine est en­core bien ca­bos­sée, en ordre dis­per­sé, mais Les Ré­pu­bli­cains se sont au moins trou­vé un pré­sident. Sans psy­cho­drame, cette fois… Laurent Wau­quiez, s’il n’est pas la tasse de thé des mo­dé­rés du par­ti, a été très confor­ta­ble­ment élu à la tête de LR, le  dé­cembre. Il a to­ta­li­sé , % des voix, contre , % pour Flo­rence Por­tel­li et , % pour Maël de Ca­lan. Ses par­ti­sans y voient une re­con­nais­sance de sa lé­gi­ti­mi­té ; ses ad­ver­saires pointent la faible par­ti­ci­pa­tion, seuls   mi­li­tants sur   à jour de co­ti­sa­tion ayant dai­gné par­ti­ci­per au vote élec­tro­nique. Dès le len­de­main, Xa­vier Ber­trand, in­car­na­tion d’une droite plus so­ciale, a d’ailleurs spec­ta­cu­lai­re­ment cla­qué la porte des Ré­pu­bli­cains, en di­rect à la té­lé. Après la sé­di­tion des Cons­truc­tifs dans la fou­lée des lé­gis­la­tives, puis le lan­ce­ment d’Agir, le  no­vembre, par Franck Ries­ter et quelques autres, la droite ré­pu­bli­caine reste au­jourd’hui un puzzle à ré­or­don­ner.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.