Ra­biot, taille pa­tron

Au­teur de l’ou­ver­ture du score, le mi­lieu for­mé au PSG a été le meilleur joueur de son équipe

Nice-Matin (Cagnes / Vence / Saint-Laurent / Carros) - - SPORTS - V.M.

✔ AREO­LA : en pre­mière mi-temps, il a tout sor­ti, hor­mis le pe­nal­ty de Ro­nal­do sur le­quel il part du bon cô­té. Après la pause, il a été moins ins­pi­ré, comme sur cette in­ter­ven­tion li­mite juste avant le deuxième but de Ro­nal­do. Pas clair en­fin sur le but de Mar­ce­lo pour le 3-1. Mi-ange, mi-dé­mon.

✔ ALVES : entre le joueur dé­pas­sé de Tou­louse et ce­lui d’hier à Ma­drid, il y avait un monde. Le Bré­si­lien a sor­ti une pres­ta­tion de très haut ni­veau et on n’a tou­jours pas com­pris pour­quoi Eme­ry l’a fait mon­ter d’un cran, alors qu’il avait ver­rouillé sa zone. Tech­ni­que­ment, il n’a rien ra­té.

✔ MAR­QUIN­HOS : long­temps, il a été sou­ve­rain aux abords de sa sur­face. Ca­pi­taine en l’ab­sence de Sil­va, il a per­du le fil en fin de ren­contre, manquant de tran­chant sur les deux der­niers buts concé­dés.

✔ KIM­PEMBE : pré­fé­ré à Sil­va, dé­clas­sé par Eme­ry, il a concé­dé un cor­ner d’en­trée, avant de se re­prendre. Au dé­part du 2-1, il se prend les pieds dans le ta­pis face à Ro­nal­do. Une er­reur d’ap­pré­cia­tion qui a coû­té cher. ✔ BER­CHICHE : pri­vi­lé­gié à Kur­za­wa, le la­té­ral es­pa­gnol a ra­re­ment été dé­bor­dé dans son cou­loir. De bonnes in­ten­tions dans le camp ma­dri­lène, no­tam­ment en pre­mière pé­riode.

✔ VER­RAT­TI : dans les sor­ties de balle, il a don­né le tour­nis à ses ad­ver­saires et (es rayon­né face à Kroos et Is­co. L’Ita­lien n’a pas comp­té ses ef­forts, mais a man­qué d’éner­gie au dé­part du 3-1.

✔ LO CEL­SO : il a mul­ti­plié les fautes et fi­ni par concé­der un pe­nal­ty suite à un ti­rage de maillot sur Kroos, com­plè­te­ment inu­tile. L’Ar­gen­tin, pla­cé de­vant la dé­fense, n’a pas ré­pon­du aux at­tentes. Bien trop naïf !

✔ RA­BIOT : buste droit, longues che­vau­chées, il a ré­gné dans l’en­tre­jeu, avec un but à la clé, et du droit s’il vous plaît. Le meilleur pa­ri­sien, avec Alves. Dé­ci­dé­ment, il se sent très bien à Ber­na­beu, où il avait ré­ga­lé il y a deux ans.

✔ MBAPPE : une ac­cé­lé­ra­tion fou­droyante et un centre bien sen­ti à l’ori­gine de l’ou­ver­ture du score. Il a fait de grosses dif­fé­rences sur le cô­té droit, per­tur­bé Mar­ce­lo et obli­gé Na­vas à un bel ar­rêt (49’). Il a dis­pa­ru

LES NOTES

une fois qu’il a glis­sé dans l’axe après la sor­tie de Ca­va­ni. Quelle mau­vaise ins­pi­ra­tion d’Eme­ry !

✔ CA­VA­NI : son coach a dé­ci­dé de le sor­tir au plus fort de la do­mi­na­tion pa­ri­sienne. Il n’a pas com­pris, nous non plus. Avant ce­la, il avait beau­coup oeu­vré pour le col­lec­tif mais aus­si ra­té une balle de 2-0 (38’). Rem­pla­cé par Meu­nier (66’) qui a pris le bouillon pen­dant une de­mi-heure.

✔ NEY­MAR : il a fait des mi­sères à Na­cho, mais a fi­ni par man­quer de jus­tesse dans le der­nier geste. Il se passe tou­jours quelque chose quand il a le bal­lon dans les pieds. Le Bré­si­lien en a un peu trop fait par mo­ments.

(Pho­tos AFP)

Adrien Ra­biot a fait des mi­sères au mi­lieu ma­dri­lène (ici, face à Ca­se­mi­ro).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.