Des me­naces de mort contre l’avo­cate de « Roya ci­toyenne » O. Bet­ta­ti: « M. Her­rou met en dan­ger des mi­grants »

Nice-Matin (Cannes) - - Côte D’azur -

Le Con­seil na­tio­nal des bar­reaux a fait en­tendre sa voix hier, lors de l’au­dience qui op­po­sait « Dé­fendre la Roya«» à « Roya Ci­toyenne ». Le CNB a sou­hai­té ma­ni­fes­ter son sou­tien à Me Mi­reille Da­mia­no, con­seil de Roya Ci­toyenne, qui a fait l’ob­jet de me­naces de mort de­puis juin der­nier. Les avo­cats ont at­ti­ré l’at­ten­tion des au­to­ri­tés sur «la gra­vi­té de ces me­naces et la né­ces­si­té de leur don­ner les suites qui s’im­posent.» Pour Me Da­mia­no, la pro­cé­dure contre « Roya Ci­toyenne »est« abu­sive et vexa­toire» et de­mande 10 000 eu­ros de dom­mages et in­té­rêts. «Dé­fendre la Roya» est une as­so­cia­tion qui veut se sub­sti­tuer à l’Etat. Je rap­pelle que l’as­so­cia­tion « Roya Ci­toyenne » ne fait l’ob­jet d’au­cune pour­suite. L’ini­tia­tive de «Dé­fendre la Roya» n’est pas un acte ju­ri­dique mais une dia­tribe po­li­tique.» « Roya Ci­toyenne » a re­çu le sou­tien d’Eu­rope Eco­lo­gie les Verts qui es­time, dans un com­mu­ni­qué «que des ci­toyens ont ten­du la main aux mi­grants, es­sayant de com­pen­ser les ca­rences de l’Etat. «To­lé­rer la dis­so­lu­tion de Roya Ci­toyenne re­vien­drait à cé­der à la ten­ta­tion fas­ciste des na­tio­na­listes, en re­niant les li­ber­tés fon­da­men­tales d’ex­pres­sion et d’as­so­cia­tion.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.