Ces plantes plus ou moins proches qu’il ne faut pas confondre

Nice-Matin (Cannes) - - Est-var -

Dans la fa­mille des fa­ba­cées, celle du mi­mo­sa, plu­sieurs plantes se trouvent fa­ci­le­ment dans notre ré­gion. « Nous pou­vons ci­ter des fa­ba­cées sau­vages et des fa­ba­cées exo­tiques. Par­mi les sau­vages, il y a les ca­ly­co­tomes qui sont à longues épines, à fleurs jaunes et à gousses glabres. On aper­çoit le ca­ly­co­tome épi­neux dans l’Estérel, les Maures et le Tan­ne­ron. » Tou­jours par­mi les fa­ba­cées sau­vages du coin, ci­tons éga­le­ment le spar­tier à tige de joncs et le ge­nêt d’Es­pagne. Quant à la lu­zerne ar­bo­res­cente (me­di­ca­go ar­bo­rea), c’est un ar­bris­seau mé­di­ter­ra­néen na­tu­ra­li­sé sur la côte, où il est fré­quem­ment plan­té pour son as­pect dé­co­ra­tif (fleurs jaune do­ré à oran­gé) et sa flo­rai­son pré­coce. Il ap­par­tient à la fa­mille des fa­ba­cées, lui aus­si, et comme toutes les lu­zernes, il pos­sède des feuilles tri­fo­lio­lées et des in­flo­res­cences en ra­cèmes. Cô­té fa­ba­cées exo­tiques, « bien sûr donc le fa­meux “mi­mo­sa” qui sont, chez nous en fait, des aca­cias ». Pour ce qui est de l’ar­bou­sier, mal­gré ce que l’on en pense, et même s’il est à flo­rai­son au­tom­nale et hi­ver­nale, il ne fait pas par­tie des fa­ba­cées mais des éri­ca­cées.

Du miel de mi­mo­sa ?

En par­lant d’aca­cia, « ce que les gens ici ap­pellent aca­cia, c’est en fait le ro­bi­nier faux-aca­cia », de la fa­mille des fa­ba­cées. « On fait avec ses grappes de fleurs blanches, des “bei­gnets d’aca­cia”. Il fau­drait les nom­mer bei­gnets de faux-aca­cia ! Les gens n’aiment pas ce mot “faux”, alors ils font des rac­cour­cis… C’est éga­le­ment un arbre qua­li­fié d’en­va­his­sant, qui nous ar­rive d’Amé­rique du Sud, ap­pe­lé ro­bi­nia pseu­doa­ca­cia. » Cette er­reur de sé­man­tique va même plus loin : «

Quand vous ache­tez du miel d’aca­cia, ce n’est pas du miel de mi­mo­sa. C’est du miel de ro­bi­nier faux-aca­cia ! Nos mi­mo­sas d’ici ne sont pas mel­li­fères, ils ne contiennent pas de nec­tar. Même si des abeilles s’y posent. Elles mangent ou ré­coltent en fait le pol­len. La plu­part des mi­mo­sas sont pol­li­ni­sés par le vent (comme le blé, la vigne, l’oli­vier…) donc pas trop dé­pen­dant des in­sectes. Pas de nec­tar, mais du pol­len : si vous voyez mar­qué miel de mi­mo­sa, il y a très peu de nec­tar de mi­mo­sa mais plu­tôt des graines de pol­len de mi­mo­sa. »

◗ Re­trou­vez toutes les ba­lades na­tu­ra­listes pro­po­sées par Mar­jo­rie Ughet­to dans l’on­glet ca­len­drier du site www.au­tres­re­gards.info ou ren­sei­gnez-vous au­près de l’of­fice de tou­risme de Saint-Ra­phaël.

L’ar­bou­sier est un arbre à flo­rai­son au­tom­nale et hi­ver­nale.

Lu­zerne ar­bo­res­cente.

Ca­ly­co­tome épi­neux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.