Pé­go­mas : Fou­dil Kai­bou pren­dra le pou­voir avec hu­mour à la salle Mis­tral

Nice-Matin (Grasse / Pays Grassois) - - Grasse - Pays Grassois - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR CLAIRE CAMARASA cca­ma­ra­sa@ni­ce­ma­tin.fr

La sai­son iti­né­rante du Théâtre de Grasse se pour­suit à Pé­go­mas, ce soir, avec le spec­tacle de Fou­dil Kai­bou. L’hu­mo­riste y pré­sen­te­ra son deuxième spec­tacle, Fou­dil Kai­bou prend le pou­voir.

Par­lez-nous de ce spec­tacle où vous « pre­nez le pou­voir ».

C’est un spec­tacle qui parle de moi. C’est une fa­çon de faire très égo­cen­trique mais ex­trê­me­ment thé­ra­peu­tique. Il ne s’agit pas d’une prise de pou­voir dans un sens po­li­tique. Je prends le pou­voir sur moi­même. C’est une ma­nière de se rai­son­ner.

Comment avez-vous com­men­cé à faire ce mé­tier ?

J’ai gran­di en Al­sace, dans un pe­tit vil­lage à cô­té de Stras­bourg. J’ai fait des études de com­merce puis j’ai tra­vaillé pen­dant  ans dans une en­tre­prise. Après

avoir fait tout ça pour mes pa­rents, je me suis dit que je pou­vais en­fin faire ce dont j’avais tou­jours eu en­vie : mon­ter sur scène. Quand je l’ai dit à mes pa­rents, la ré­ac­tion de mon père a été que si c’était pour faire “comme Bel­mon­do et De­lon” alors c’était bien.

Et vous avez tou­jours eu l’idée de faire rire les gens ?

Oui et de les faire ré­flé­chir aus­si. Mais ce n’est pas du stand-up. J’in­ter­prète des per­son­nages. Ce­la se rap­proche plus du théâtre. Ma vo­lon­té est de ras­sem­bler les gens à tra­vers l’hu­mour.

De­puis com­bien de temps jouez-vous ce spec­tacle ?

Ce­la fait  ans et de­mi que je tourne avec. Je l’ai en­ri­chi, j’ai rem­pla­cé cer­tains pas­sages, j’en ai ajou­té d’autres. Je suis au Ja­mel co­me­dy club tous les ven­dre­dis et sa­me­dis soirs. Ce n’est plus tout à fait le même qu’au dé­but, il a évo­lué.

Quels sont vos pro­jets pour la suite ?

Je suis en pleine écri­ture du pro­chain spec­tacle. C’est la pé­riode la plus dif­fi­cile. Il faut trou­ver l’ins­pi­ra­tion alors je m’isole pour tra­vailler. J’ai des post-it col­lés par­tout au­tour de moi. Quel­qu’un qui pas­se­rait chez moi à ce mo­ment-là me pren­drait pour un fou. Il est pré­vu pour jan­vier.

sa­voir +

Fou­dil Kai­bou prend le pou­voir. Ven­dre­di 13 oc­tobre, à 20 h 30, à la salle Mis­tral de Pé­go­mas. Ta­rifs : 15 à 24 eu­ros. Rens. 04.93.40.53.00. www.thea­tre­de­grasse.com

(DR)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.