Il en im­po­sait à tout le monde et n’ai­mait pas beau­coup qu’on lui ré­siste.

Nice-Matin (Grasse / Pays Grassois) - - Monde -

«La vie pas­se­ra comme un rêve» [pa­ru en 2009, ndlr], rap­pelle-t-il. Je par­lais alors de“har­cè­le­ment pro­fes­sion­nel”. Il me té­lé­pho­nait quinze fois par jour pour ap­puyer la sé­lec­tion de ses films. Il m’a même fait suivre une fois à Hol­ly­wood. Pen­dant que je vi­sion­nais un film, il a dé­bar­qué pour me per­sua­der de prendre le sien. À la fin, j’ai été obli­gé de lui re­fu­ser un film qui mé­ri­tait la sé­lec­tion [My Left Foot de Jim She­ri­dan, ndlr] pour qu’il com­prenne». Un har­cè­le­ment certes sans com­mune

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.