RC Cannes : une lé­gende qui conti­nue ! Le Can­net : la sur­prise ?

Nice-Matin (Grasse / Pays Grassois) - - Sports - K. NATTON K. NATTON

Im­pa­tience, c’est le mot qui re­vient fré­quem­ment à l’ap­proche de cette nou­velle sai­son. Une fé­bri­li­té po­si­tive af­fi­chée par les joueuses, pres­sées de tes­ter leur nou­veau col­lec­tif dans un match of­fi­ciel et res­sen­tie aus­si par son en­traî­neur Ric­car­do Mar­che­si, re­ve­nu aux af­faires en France après Le Can­net, pour re­prendre le fau­teuil de Laurent Tillie. Mais fi­na­le­ment les plus em­pres­sés de re­prendre leur place dans l’en­ceinte du Pa­lais semblent être les di­ri­geants, les par­te­naires et les sup­por­ters du RCC. Ha­bi­tués à tout rem­por­ter de­puis plus de vingt ans, les amou­reux du RCC res­tent sur leur faim de­puis les deux der­nières sai­sons. Aus­si, avec le re­tour de Na­dia Cen­to­ni à la tête d’une équipe de ta­lents purs, le Ra­cing Club de Cannes veut re­trou­ver sa pre­mière place et conti­nuer à é crire « sa lé­gende ». Mal­gré tout, Ric­car­do Mar­che­si évoque la pru­dence face à cette hé­gé­mo­nie si évi­dente sur le pa­pier. « Si nous sommes prêts dans nos têtes, nous avons en­core beau­coup de choses à tra­vailler car nous avons ré­cu­pé­ré les in­ter­na­tio­nales Na­diia Ko­do­la (Ukraine) et Brian­na Bea­mish (Ca­na­da) très tar­di­ve­ment ». Pour leur en­trée en scène, les Can­noises de­vront com­po­ser avec leurs pe­tites im­per­fec­tions, en at­ten­dant que le col­lec­tif se mette dou­ce­ment en place. A Cen­to­ni et les siennes de ne pas se lais­ser sur­prendre par les Lor­raines de Van­doeuvre Nan­cy, qui ont l’in­ten­tion de pas­ser une sai­son plus se­reine que la pré­cé­dente, après un main­tien ar­ra­ché sur le fil. Pour ce­la, l’équipe du Bul­gare Ra­slov a fait peau neuve avec l’ar­ri­vée de sept nou­velles joueuses. De­puis son ré­cent titre de vice-cham­pion de France, Le Can­net vol­ley-ball n’a pas sou­hai­té dé­voi­ler ses nou­veaux pro­jets spor­tifs si ce n’est qu’ils se fe­raient sans Car­lo Pa­ri­si. En­suite il y eu la no­mi­na­tion de Je­le­na Lo­zan­cic au poste de di­rec­trice gé­né­rale, puis l’an­nonce d’un dé­part mas­sif du groupe ini­tial (neuf joueuses). Mais tou­jours pas de suc­ces­seur au tech­ni­cien ita­lien, ni de noms qui s’ajou­te­raient à ceux de Long, Gar­reau-Djé et Giel Ra­mos, pro­gram­mées pour res­ter. Un long si­lence ra­dio qui au­rait pu pa­raître in­quié­tant, d’au­tant que les Can­ne­tanes vont dis­pu­ter leur pre­mier match de Ligue des cham­pions dans quatre jours (mar­di 17 oc­tobre contre Minsk à 20h au Pa­lais des Vic­toires à Cannes). Mais en cou­lisses, les di­ri­geants du Can­net ne sont évi­dem­ment pas res­tés in­ac­tifs. Une fois le trans­fert de Dra­gu­tin Bal­tic, dit ‘‘Bal­ta’’, en­té­ri­né, le tech­ni­cien slo­vène a pu of­fi­cia­li­ser la struc­ture de sa nou­velle for­ma­tion. Un ef­fec­tif bou­le­ver­sé à 70 %, qui n’a pas eu beau­coup de temps pour tra­vailler les au­to­ma­tismes entre les lignes. Mais ‘‘Bal­ta’’ re­fuse d’in­sis­ter sur le re­tard dans la pré­pa­ra­tion, même si la Ligue des cham­pions ar­rive bien trop vite après ce pre­mier dé­pla­ce­ment à Saint-Ra­phaël. « De toute fa­çon, que ce soit Saint-Ra­phaël ou Minsk, nous ne se­rons pas prêts » pré­vient dé­jà Bal­tic qui ne veut pas brû­ler les étapes et mise plu­tôt sur le long terme. Là où les matchs se­ront ca­pi­taux pour une place en play-offs.

Ro­san­na Giel Ra­mos fi­dèle au poste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.