Les Tuche  : Ils in­ves­tissent l’Ely­sée

Nice-Matin (Grasse / Pays Grassois) - - La Une - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR PHI­LIPPE DUPUY pdu­puy@ni­ce­ma­tin.fr

LES TUCHE 

D’Oli­vier Ba­roux (France). Avec Jean-Paul Rouve, Isabelle Nan­ty, Claire Na­deau. Du­rée :  h . Genre : co­mé­die. Notre avis : ★★

Les Tuche ont fait un ta­bac lors de leur pas­sage à Nice, où il a fal­lu dou­bler les salles pour lo­ger tous les spec­ta­teurs ve­nus pour l’avant-pre­mière. Il faut dire que de­puis sa mé­mo­rable ins­tal­la­tion à Monaco, la fa­mille est un peu chez elle sur la Côte. Et main­te­nant que Jeff Tuche est Pré­sident, on se sent en­core plus lé­gi­ti­mistes. Oli­vier Ba­roux, qui est un peu le pa­pa de ces dignes re­je­tons de La Fa­mille Du­ra­ton, nous a par­lé de leurs nou­velles aven­tures et de leur in­croyable suc­cès po­pu­laire...

C’est l’ar­ri­vée de Do­nald Trump à la Mai­son Blanche qui vous a don­né l’idée du film ? Mais non ! On y avait pen­sé pen­dant la tour­née promo du pre­mier film. Se re­trou­ver en pro­vince, à ser­rer des mains et à faire des sel­fies, ça nous fai­sait pen­ser à une cam­pagne élec­to­rale. Mais ça a pris du temps à dé­ve­lop­per et c’était plus fa­cile de faire Les Tuche en Amé­rique. Quand on s’y est re­mis, c’était en­core bien avant l’élec­tion de Trump et celle de Ma­cron. On a hal­lu­ci­né quand on a vu ce qui se pas­sait pour Trump et pen­dant la cam­pagne pré­si­den­tielle en France. On a juste ra­jou­té une pe­tite vanne sur Fillon au tour­nage parce que ça ve­nait bien dans l’éli­mi­na­tion suc­ces­sive des can­di­dats. Mais tout le reste était dé­jà écrit.

C’est un film politique ? Non, ça m’aga­ce­rait qu’on dise qu’on se rac­croche à l’ac­tua­li­té politique, alors qu’on l’a écrit bien avant. Je n’ar­rête pas de dire que c’est un di­ver­tis­se­ment et que ce n’est que ça. Si­non, j’au­rais fait un autre film. Le scé­na­rio a été dif­fi­cile à écrire ? Oui, il fal­lait évi­ter plein d’écueils, ne pas faire dans le po­pu­lisme, ni dans le tous pour­ris, ne pas don­ner de le­çons. On peut faire pas­ser des pe­tits mes­sages, parce que les Tuche re­pré­sentent une cer­taine idée du vivre en­semble et de la to­lé­rance, mais ça se li­mite là.

Vous avez tour­né à l’Ély­sée ? Non. On au­rait pu, mais c’était trop de contraintes. On a re­cons­ti­tué l’en­trée, les bu­reaux et les cui­sines à Ram­bouillet. On avait un an­cien chef du pro­to­cole pour nous conseiller. Tout est as­sez fi­dèle à la réa­li­té. À part la va­lise nu­cléaire, qui est beau­coup plus som­maire que celle qu’on a fil­mée, avec plein de bou­tons. Je suis même al­lé en Allemagne pour la scène avec Mer­kel. Ce n’est pas du tout le même dé­co­rum. C’est beau­coup plus mo­derne et fonc­tion­nel.

Qu’est ce qui ex­plique, se­lon vous, le suc­cès des Tuche ? La fa­mille. Il y a un ef­fet mi­roir sur les spec­ta­teurs. Tout le monde a une fa­mille et il n’y en a pas de par­faite. On a tous des Tuche dans notre fa­mille. Ils font un peu honte, mais on les aime bien parce qu’ils sont gen­tils, qu’ils s’aiment sin­cè­re­ment, qu’ils sont libres et qu’ils s’ac­ceptent tels qu’ils sont. Les gens aiment bien les re­trou­ver d’un film à l’autre. Ils viennent en fa­mille. Cer­tains ne sont pas re­ve­nus au ci­né­ma de­puis le film pré­cé­dent. Ce qui compte pour nous, c’est qu’ils soient heu­reux à la sor­tie de la salle. On ne veut pas les dé­ce­voir.

Est-ce qu’il y au­ra un Tuche  ? À moins que le  soit un échec cui­sant, oui cer­tai­ne­ment. Mais ce se­ra ra­di­ca­le­ment dif­fé­rent. Ils n’iront ni sur la Lune, ni aux sports d’hi­ver, ni à Mar­ra­kech. Je vou­drais qu’on se re­centre sur la fa­mille, sur Bou­zolles et sur leurs re­la­tions entre eux. En at­ten­dant, je vais re­trou­ver mon ami Kad (Me­rad) pour Just a Gi­go­lo, un film que je tour­ne­rai cet été à Cannes. Ça ra­conte les tri­bu­la­tions d’un char­meur pro­fes­sion­nel qui a tou­jours été en­tre­te­nu et qui se re­trouve obli­gé de vivre chez sa soeur quand sa riche maî­tresse dé­cide de le rem­pla­cer par un amant plus jeune. On de­vrait com­men­cer à tour­ner au mois d’août.

(Photo Éric Ot­ti­no et DR)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.