« Un choc ter­rible » pour les pa­rents d’Alexia

Nice-Matin (Grasse / Pays Grassois) - - France -

Les pa­rents d’Alexia Daval « sont conster­nés », a as­su­ré, hier soir sur BFMTV Jean-Marc Flo­rand, leur avo­cat, après les aveux de leur beau-fils. « Ils ont tou­jours eu la plus grande confiance dans leur gendre, avant l’as­sas­si­nat de leur fille et de­puis. Rien n’avait jus­qu’à ce jour ébran­lé cette confiance. Ils ont beau­coup de peine que cette per­sonne puisse être l’au­teur de faits abo­mi­nables. Ils se posent énor­mé­ment de ques­tions : pour­quoi, com­ment, seul, avec un com­plice, pour­quoi on a re­trou­vé cette jeune femme ha­billée en jog­geuse, com­ment il a pro­cé­dé. » L’avo­cat a as­su­ré avoir « tou­jours pen­sé qu’il ne s’agis­sait pas d’un as­sas­si­nat avec pré­mé­di­ta­tion mais d’un meurtre, c’est-à-dire une dis­pute qui a mal tour­né dont on ignore l’am­pleur ».

« La vie n’est pas un long fleuve tran­quille »

Les pa­rents d’Alexia n’avaient, quant à eux, ja­mais consta­té de vio­lences au sein du couple. « S’ils avaient pu consta­ter qu’il y avait par­fois des ten­sions dans le couple, ils m’ont tou­jours dit que c’était asymp­to­ma­tique, c’est-à-dire que ça ne dé­pas­sait pas ce qui est cou­rant dans des couples au bout de dix ans de ma­riage. La vie n’est pas un long fleuve tran­quille. Ils n’avaient rien re­mar­qué qui puisse les alar­mer ou les in­quié­ter pour la sé­cu­ri­té de leur fille, ou dans l’at­ti­tude de leur gendre.»

Qui a trans­por­té le corps ?

Pour les pa­rents de la jeune femme, « c’est un choc ter­rible », a ajou­té JeanMarc Flo­rand. « Il a été as­so­cié à tout, il a par­ti­ci­pé à tout. Il y a un double trau­ma­tisme. Ils perdent leur fille dans des condi­tions abo­mi­nables [...] Main­te­nant, de sa­voir que ce­lui qui a été tou­jours à leur cô­té, qu’ils ont sou­te­nu, por­té se dé­signe comme le cou­pable qu’il est pro­ba­ble­ment, c’est un trau­ma­tisme ter­rible. » L’avo­cat des pa­rents d’Alexia Daval tient ce­pen­dant à res­ter pru­dent « tant qu’on

ne connaît pas le dé­rou­le­ment de la mort d’Alexia, qui a trans­por­té son corps. Il y a en­core beau­coup d’élé­ments qui nous échappent ».

(Photo AFP)

Les pa­rents d’Alexia sont aba­sour­dis : ils ont tou­jours pu­bli­que­ment sou­te­nu leur gendre de­puis qu’il avait si­gna­lé la dis­pa­ri­tion de leur fille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.