Lis­nard et la contrac­tua­li­sa­tion : son opi­nion dans L’Opi­nion

Nice-Matin (Grasse / Pays Grassois) - - Grasse - Cannes -

Le maire de Cannes vient de pu­blier une tri­bune fort in­té­res­sante dans L’Opi­nion, sur la contrac­tua­li­sa­tion. Il, y fus­tige l’ini­tia­tive prise par le gou­ver­ne­ment de pas­ser des contrats avec les col­lec­ti­vi­tés afin qu’elles s’en­gagent sur la tra­jec­toire de leurs dé­penses de fonc­tion­ne­ment. « La si­tua­tion est co­casse lors­qu’on sait que les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales ont des bud­gets ex­cé­den­taires et que, comme les en­tre­prises, elles ne peuvent fi­nan­cer leurs dé­penses de fonc­tion­ne­ment que par l’em­prunt. Con­trai­re­ment à l’État ! Le cancre conti­nue donc de faire la le­çon aux bons élèves », juge Da­vid Lis­nard, qui est aus­si, rap­pe­lons-le, por­te­pa­role de l’As­so­cia­tion des maires de France. Pour lui, « le fait d’im­po­ser aux col­lec­ti­vi­tés de rendre des comptes à l’État sur le ni­veau a prio­ri des dé­penses, a comme un re­lent de tu­telle. Or, dans une Ré­pu­blique dont l’or­ga­ni­sa­tion est dé­cen­tra­li­sée, les élus n’ont de compte à rendre qu’à leurs ci­toyens, ce que contre­dit la “contrac­tua­li­sa­tion” ini­tiée. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.