Les saintes pa­tronnes ont été ho­no­rées

La mé­moire de Vic­toire et Spé­cieuse a été sa­luée dans les ruelles

Nice-Matin (Grasse / Pays Grassois) - - Pays De Fayence - C. G.

Les Mon­tau­rou­siens ne manquent ja­mais, chaque an­née le deuxième di­manche après Pâques, d’ho­no­rer leurs saintes pa­tronnes Vic­toire et Spé­cieuse. Di­manche, ac­com­pa­gnées de Don Mar­tin, du maire Jean-Yves Huet, des Bra­va­deurs du Pays de Fayence, de l’ex­cellent groupe folk­lo­rique mon­sois Leis Es­tel­lo Mous­senq, les deux Saintes, por­tées par les vil­la­geois, sont par­ties de la place du Clos pour re­joindre au tra­vers des ruelles du vil­lage, l’église Saint-Bar­thé­lé­my où une messe était cé­lé­brée en leur hon­neur.

Qui sont-elles ?

Sainte Vic­toire, jeune ro­maine du IIIe siècle, consa­cra sa vir­gi­ni­té à Dieu et se re­fu­sa à un païen, ce qui lui va­lu de se faire per­cer le sein sous l’em­pe­reur Dèce en 250. Sainte Spé­cieuse a, elle, vé­cu au Ve siècle. Elle aus­si se consa­cra à Dieu dès son en­fance mais sa beau­té fai­sant d’elle la plus belle fille de Pa­vie, vou­lut qu’on la ma­rie. Son fian­cé vint à mou­rir et libre, elle me­na une vie de pé­ni­tence, de prières et de bonnes oeuvres. Après les avoir vi­ve­ment ado­rées, les fi­dèles mon­tau­rou­siens se sont re­trou­vés sur le par­vis de la mai­rie où les bra­va­deurs ont ho­no­ré, entre autres, les élus, dont Fran­çois Ca­val­lier maire de Cal­lian, qui ont en­ta­mé une folle fa­ran­dole avec Leis Es­tel­lo Mous­senq, avant qu’un apé­ri­tif of­fert par la mu­ni­ci­pa­li­té ne soit ser­vi.

(Pho­tos C. G.)

La danse du ru­ban in­ter­pré­tée par Leis Es­tel­lo Mous­senq.

Les deux saintes en pro­ces­sion por­tées par les vil­la­geois.

Une fa­ran­dole en­dia­blée pour les élus et Don Mar­tin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.