Sos­pel pleure son en­fant Di­dier

Nice-Matin (Menton) - - Menton - JU­LIEN AVINENT

Di­dier Ghi­baut n’est plus. L’en­fant du pays avait 43 ans et sou­riait à la vie avec, à ses cô­tés, sa femme San­drine, ses quatre en­fants ain­si que ses grands-pa­rents, pa­rents, frère et soeur. « Un homme de ca­ma­ra­de­rie, mais aus­si un homme de famille, Di­dier in­car­nait la gen­tillesse et la pas­sion », at­testent ses nom­breux amis. Pom­pier vo­lon­taire de­puis ses 25 ans, amou­reux de Har­ley, fé­ru de car­ros­se­rie et garde de sécurité à la SBM de Mo­na­co, Di­dier Ghi­baut était un vi­sage joyeux et connu de Sos­pel. « Il s’est bat­tu jus­qu’au bout contre la ma­la­die et tra­vaillait en­core tant qu’il pou­vait, ex­plique son frère Ju­lien. Le ga­rage et la famille était ses prio­ri­tés. La dis­pa­ri­tion de mon frère, de ma moi­tié, est un grand vide pour nous et rien ne se­ra plus ja­mais pa­reil. » Le Sos­pel­lois a re­çu, ven­dre­di ma­tin à son en­ter­re­ment, un vi­brant hom­mage de la po­pu­la­tion. Si nom­breuse à la Ca­thé­drale Saint-Mi­chel qu’elle ne pou­vait conte­nir tout le monde. La cé­ré­mo­nie a été mar­quée par ses amis du club de mo­tos, ain­si que par les haies d’hon­neur des sa­peurs-pom­piers des ca­sernes de Sos­pel, de Men­ton et de la val­lée de la Roya. Les pa­roles de son frère ain­si que celles de son ami JeanC­laude Ser­na ont ré­son­né dans l’église jusque dans les coeurs de ses proches qui té­moi­gnaient à la sor­tie d’une émo­tion im­mense.

(D.R.)

Di­dier Ghi­baut a che­vau­ché jus­qu’au bout sa Har­ley avec pa­nache et avec un sou­rire égal à lui-même.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.