Juin : « L’Oran­ge­raie » fait rê­ver les hô­te­liers men­ton­nais

De quoi par­lait-on au pied du Cam­pa­nin ? Nice-Ma­tin vous pro­pose de dé­cou­vrir l’ac­tua­li­té d’il y a 50 ans

Nice-Matin (Menton) - - Menton Région - RACHEL DORDOR rdor­dor@ni­ce­ma­tin.fr

Toutes les se­maines, plon­gez dans les ar­chives de Nice-Ma­tin. Au fil des pages jau­nies par le temps, c’est un pan de l’ his­toi­re­qui re­fait sur­face dans la mé­moire col­lec­tive. Il était une fois… Il y a  ans.

1 ejuin: «L’ Oran­ge­raie» ou­vri­ra ses portes à r la mi-juin Plu­sieurs ar­ticles en­thou­siastes sont consa­crés à ce qui est consi­dé­ré comme un évé­ne­ment pour l’évo­lu­tion du tou­risme à Men­ton : l’ou­ver­ture très pro­chaine de « L’Oran­ge­raie », le nou­veau « centre de va­cances édi­fié par la Mu­tuelle gé­né­rale des P.T.T. » Si­tué dans la rue Par­tou­neaux, l’éta­blis­se­ment (le troi­sième du groupe après la Sa­voie et les Py­ré­nées), ex « Hô­tel de Ve­nise », a été ache­té par cet or­ga­nisme qui l’a trans­for­mé en « mai­son de va­cances et de re­pos sous le nom bien men­ton­nais de L’Oran­ge­raie » ex­plique le jour­na­liste. On ap­prend aus­si qu’il se­ra ou­vert aus­si bien aux « ac­tifs qu’aux re­trai­tés… Car, avec la vie mo­derne, il est bon pen­dant quel­quesles tra­vailleurs quittent les grandes villes, le bruit, et l’at­mo­sphère plus ou moins en­fu­mée… »

2 juin : L’UMAM­peintre men­ton nais Yves B os io L’Union mé­di­ter­ra­néenne pour l’art mo­derne (ac­tuel­le­ment en ex­po­si­tion au pa­lais de l’Eu­rope pour fê­ter ses 70

ans!) ve­nait de ré­com­pen­ser un jeune peintre men­ton­nais Yves Bo­sio, lau­réat et élève de l’école na­tio­nale des Arts Dé code Nice et vain­queur d’un concours au pa­lais de la Mé­di­ter­ra­née, qui met­tait en lice les Grand Prix des deux der­nières dé­cen­nies. Dans sa cin­quième an­née d’étude, Yves Bo­sio pro­met­tait dé­jà à vingt ans la belle car­rière ar­tis­tique qu’il a me­née et qu’on lui connaît…

3 juin: voyage au coeur de «L’Oran­ge­raie» Quelques jours après la pre­mière an­nonce, voi­là que le jour­na­liste pro­pose une vi­site gui­dée avec le di­rec­teur de « L’Oran­ge­raie », M. Sea­sal, au coeur de ce nou­vel éta­blis­se­ment, qui a une ca­pa­ci­té d’ ac­cueillir deux cent cin­quante per­sonnes. « Ce centre de va­cances pos­sé­de­ra une salle de réunion et de jeux, un bar très mo­derne et ac­cueillant, deux salles de té­lé­vi­sion, un sa­lon de thé, un jar­din avec des al­lées plan­té es d’ oran­gers et cent qua­rante chambres …, plus une cui­sine « avec des ins­tal­la­tions mo­dernes et ra­tion­nelles ». Le jour­na­liste pré­ci­sait que le per­son­nel se­rait re­cru­té sur place. Et fai­sait naître l’es­poir de voir ce nou­vel éta­blis­se­ment hô­te­lier « re­lan­cer le tou­risme hi­ver­nal à Men­ton… »

4 juin : Men­ton­re­çoit deux jour­na­listes so­vié­tiques de l’ agence of­fi­cielle d’URSS. L’ uns’ ap­pelle Leo­nidMo­ro­zov, l’autre est une jour­na­liste scien­ti­fique, Irène Lou­nat­chars­ky, ve­nue en pè­le­ri­nage sur les traces de son père Ana­tole Lou­nat­chars­ky, mort à Men­ton. Ce­lui-ci sé­jour­nait sou­vent dans la ci­té desles an­nées 20 et s’ y est éteint un len­de­main de Noël 1933. Homme po­li­tique russe, il était am­bas­sa­deur d’URSS en Es­pagne au mo­ment de sa dis­pa­ri­tion. Son corps avait été ra­pa­trié en Rus­sie, où ses fu­né­railles se sont dé­rou­lées sur la Place Rouge. Sa fille Irène s’était ren­due dans l’hô­tel men­ton­nais, où il avait ses ha­bi­tudes, puis avait été re­çue à la mai­rie par Lu­cien Rhein, qui lui avait re­mis le do­cu­ment éta­bli par le ser­vice de l’État ci­vil at­tes­tant la mort de cette fi­gure so­vié­tique.

5 juin: La VI Bien­nale e de pein­tures de Men­ton au­tourde Pi­cas­so Après celle de 1964 dé­diée à Braque, voi­là que l’on ap­prend par Nice Ma­tin que la VIe Bien­nale de pein­tures de Men­ton met­tra à l’hon­neur Pi­cas­so (dont la ve­nue est at­ten­due!) et une quin­zaine de ses oeuvres. 400 toiles pré­sen­tées et une cen­taine de peintres in­vi­tés… À suivre.

6 juin : Trois ma­mans men­ton­naises mises à l’hon­neur À l’oc­ca­sion de la Fête des mères, les ma­mans men­ton nais es sont mises à l’ hon­neur au ca­si­no mu­ni­ci­pal, au cours d’ une ma­ti­née ré créa­tive avec mu­sique, danse, numéros de clowns et de ma­gie… Et trois mères re­çoivent la Mé­daille de la fa­mille fran­çaise to­ta­li­sant à toutes les trois 22 en­fants : Eléo­nore Ma­cel­li (7 en­fants), Mi­che­line Car­ré (5) et Lu­cette Vi­na­doc­chio (10)!

7 juin : La ville doit faire face à une ma­rée noire

De­puis quelques jours, du Bas­tion à Car­no­lès, « une épaisse couche de li­quide noir, gras et nau­séa­bond re­cou­vrait la mer, les plages et les an­frac­tuo­si­tés des ro­chers ». La ville est face à un pro­blème ar­du « alors que la sai­son es­ti­vale est en­ga­gée ». Le jour­na­liste met en cause un ba­teau scan­di­na­veac­ci­den­té en Ita­lie. Des es­sais avec un pro­duit dis­sol­vant s’avèrent ef­fi­caces. Mais « le temps presse » …et le jour­na­liste ouvre un dé­bat sur l’in­con­tour­nable pro­tec­tion des plages.

Les exem­plaires de Nice-Ma­tin sont consul tables aux ar­chives de la ville de Men­ton ,(2 rue Saint-Charles ).

(Pho­tos R.D.)

Dans les édi­tions de Nice-Ma­tin d’il y a cin­quante ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.