Re­con­nais­sance fa­ciale : Es­tro­si et Ciot­ti re­lancent Valls

Nice-Matin (Menton) - - Côte D’azur -

Ch­ris­tian Es­tro­si et Eric Ciot­ti ne lâchent pas le mor­ceau. Voi­ci une di­zaine de jours, le se­cond avait dé­po­sé à l’As­sem­blée na­tio­nale deux amen­de­ments vi­sant à au­to­ri­ser les pro­cé­dés de re­con­nais­sance fa­ciale, dans la pers­pec­tive de l’Eu­ro-2016 de foot­ball no­tam­ment. Ces amen­de­ments avaient été re­je­tés. Au­jourd’hui, le maire de Nice et le pré­sident du dé­par­te­ment des Alpes-Ma­ri­times re­montent au cré­neau par le biais d’un cour­rier com­mun adres­sé à Ma­nuel Valls. « Alors que la me­nace ter­ro­riste en France est au­jourd’hui maxi­male, la dé­ci­sion de main­te­nir l’or­ga­ni­sa­tion des grands ras­sem­ble­ments, tout par­ti­cu­liè­re­ment l’Eu­ro-2016, doit être as­sor­tie d’une mo­bi­li­sa­tion de l’en­semble des moyens hu­mains et tech­no­lo­giques, per­met­tant d’ap­por­ter au pu­blic toutes les ga­ran­ties de sé­cu­ri­té », re­marquent-ils. Ils de­mandent en consé­quence au Pre­mier mi­nistre d’au­to­ri­ser le re­cours à la re­con­nais­sance fa­ciale dans la lutte an­ti-ter­ro­riste, sou­li­gnant qu’un lo­gi­ciel ex­pé­ri­men­té par la ville de Nice est sus­cep­tible d’être mis en oeuvre de fa­çon im­mé­diate.

TH. P. dras­tique des do­ta­tions – qui a pour consé­quences la ré­duc­tion des ser­vices pu­blics et l’ef­fon­dre­ment des

Réuni en Congrès dé­par­te­men­tal ce week-end à Beau­so­leil, le PCF ap­pelle aus­si à réus­sir la ma­ni­fes­ta­tion du mar­di  juin à Pa­ris, pour « don­ner du poids aux re­ven­di­ca­tions po­pu­laires ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.