Gas­quet peut-il le faire ?

Nice-Matin (Menton) - - Sports -

Qua­rante-huit dé­faites pour six vic­toires : le Top 4 mon­dial a été un mur presque in­fran­chis­sable dans la car­rière de Ri­chard Gas­quet, qui de­vra pour­tant l’en­jam­ber au­jourd’hui en bat­tant An­dy Mur­ray à Ro­land-Gar­ros s’il veut at­teindre le der­nier car­ré pour la pre­mière fois.

Me­né - par Mur­ray

Dans le dé­tail, les chiffres sont les sui­vants : le Fran­çais est me­né 7 à 3 par Mur­ray, 12 à 1 par No­vak Djo­ko­vic, 15 à 2 par Ro­ger Fe­de­rer et 14 à 0 par Ra­fael Na­dal. Gas­quet n’a ja­mais do­mi­né ces quatre ca­dors en Grand Che­lem. Contre Mur­ray, il a per­du quatre fois en quatre matches, dont deux à Pa­ris, en 2010 (cinq sets) et en 2012 (quatre sets). S’il avait échoué à quatre re­prises en hui­tièmes de fi­nale de Ro­land-Gar­ros, contre Djo­ko­vic (deux fois), Mur­ray et Wa­wrin­ka, c’était une ques­tion de « ni­veau » et non pas de « men­tal » ,a dit di­manche le Bi­ter­rois. Pla­cé devant le même dé­fi, un tour plus tard grâce à sa belle vic­toire sur le Ja­po­nais Kei Ni­shi­ko­ri, il de­vra pour­tant se per­sua­der que les sta­tis­tiques ne donnent pas le ré­sul­tat d’un match à l’avance. « Il doit dé­blo­quer cette idée qu’il peut battre des joueurs clas­sés dans les cinq meilleurs du monde dans les tour­nois du grand che­lem. Il a sou­vent per­du contre des gens comme Na­dal, des joueurs qui étaient dans leur tête un peu plus forts que lui » dit Eric De­bli­cker, l’un de ses an­ciens en­traî­neurs. Il de­vra aus­si jouer le ten­nis de sa vie, et prendre des risques, comme contre Ni­shi­ko­ri, après une in­ter­rup­tion par la pluie uti­li­sé par son en­traî­neur, l’Es­pa­gnol Ser­gi Bru­gue­ra, pour l’ex­hor­ter à se lâ­cher.

Pas à l’usure

Contre l’Ecos­sais, l’un des dé­fen­seurs les plus co­riaces du cir­cuit, do­té d’un phy­sique ir­ré­pro­chable, hors de ques­tion d’es­pé­rer ga­gner une ba­taille d’usure. Libre de pé­pins phy­siques, Gas­quet a été très bon de­puis le dé­but du tour­noi, dans un ta­bleau pour­tant dif­fi­cile. Avant Ni­shi­ko­ri, per­sonne n’avait pu lui prendre un set, même pas l’es­poir aus­tra­lien Nick Kyr­gios au troi­sième tour. Est-ce que ce se­ra suf­fi­sant ? Son en­traî­neur, double vain­queur de Ro­land-Gar­ros (1993, 1994), ne cache pas l’am­pleur du dé­fi. « Mur­ray est un des joueurs le plus en forme. Il vient de faire une fi­nale à Ma­drid et il a ga­gné à Rome. C’est un monstre, sur­tout en cinq sets. Il a prou­vé qu’il peut ga­gner Ro­land Gar­ros. C’est un match hy­per dif­fi­cile », juge le Ca­ta­lan.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.