 ans... ça coule de source(s) !

Nice-Matin (Menton) - - Menton Et Sa Region -

Les oeuvres des en­fants ont été ex­po­sés dans la cour de l’école. (Pho­to J.A.)

Au pro­gramme de ces der­nières jour­nées des écoles élé­men­taire et ma­ter­nelle de la com­mune, il y a eu la « Jour­née des arts ». Il s’agis­sait là de l’ex­po­si­tion, dans la cour, de dif­fé­rentes pro­duc­tions ar­tis­tiques réa­li­sées en cours d’an­née. Des oeuvres co­lo­rées aux thé­ma­tiques va­riées, em­ployant des tech­niques et sup­ports di­vers après avoir aus­si étu­dié des ar­tistes et des époques de l’his­toire de l’art. En plus des des­sins ou pein­tures, des pro­duc­tions 3D et vi­déo étaient éga­le­ment mises à l’hon­neur. Si, de­puis cette an­née, cette jour­née est dé­sor­mais obli­ga­toire au sein des éta­blis­se­ments sco­laires, les écoles sos­pel­loises

n’ont pas at­ten­du la di­rec­tive pour mettre en va­leur le travail et les ta­lents ar­tis­tiques des élèves. De­puis long­temps, elles or­ga­ni­saient la «Se­maine de l’art». Pour des rai­sons de sim­pli­fi­ca­tion, l’évé­ne­ment a donc été ré­duit à cette jour­née, col­lant ain­si to­ta­le­ment aux consignes aca­dé­miques. La dif­fé­rence no­table cette an­née était l’im­pos­si­bi­li­té, pour des rai­sons liées à l’état d’ur­gence, de faire vi­si­ter l’ex­po­si­tion aux fa­milles. C’est donc seule­ment une pe­tite dé­lé­ga­tion de parents et élus qui a pu ad­mi­rer les nom­breuses oeuvres ain­si sus­pen­dues au vent de l’ins­pi­ra­tion.

JU­LIEN AVINENT

Quatre cents ans. Et toutes ses dents se­rait-on ten­té de dire. Sauf que, dans le cas du village de Fon­tan, ce se­rait plu­tôt quatre cents ans et tou­jours au­tant de sources. Des sources qui main­tiennent vi­si­ble­ment toute la jeu­nesse de ce pe­tit village de la Roya créé le 30 juin 1616 par une or­don­nance de Charles-Em­ma­nuel, duc de Sa­voie sur la route royale Nice-Tu­rin. Un lieu qui était alors des­ti­né à de­ve­nir une halte pour les por­teurs de sel en di­rec­tion du Pié­mont, l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en eau y étant ai­sé. Au re­tour vers la côte mé­di­ter­ra­néenne, le char­ge­ment se com­po­sait alors de riz et de chanvre. Il y a bien long­temps qu’à Fon­tan plus au­cun por­teur de sel n’y a fait une halte. N’em­pêche, le village reste tou­jours cette pe­tite étape ty­pique, et ap­pré­ciée par de nom­breux tou­ristes, sur la route de la val­lée de la Roya. Ce soir, les vil­la­geois se­ront ras­sem­blés pour fê­ter comme il se doit les 400 ans de Fon­tan. Un an­ni­ver­saire qui va com­men­cer à 18 heures en mu­sique avec un concert d’orgue et de vio­lon à l’église par Clau­dine Gri­si, l’or­ga­niste et Pas­cale Le­teve-Mat­tiuz­zi, la Ce soir, le village de Fon­tan cé­lèbre ses  ans.

vio­lo­niste. A 19 heures, dans la salle de la mai­rie, Jean-Marc Giaume, his­to­rien, vous conte­ra l’his­toire de Fon­tan . Puis, à 20 heures, se­ra dé­voi­lée une plaque an­ni­ver­saire pour les 400

ans sur la route royale. Et un apé­ri­tif dî­na­toire dans la cour de l’école ani­mé par le groupe mu­si­cal « Lu Rau­ba Ca­peu » clo­ra les fes­ti­vi­tés.

J.B.

(Pho­to ar­chives Nice-Ma­tin)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.