La faute au con­trat d’ac­cès aux soins ?

Nice-Matin (Menton) - - France -

Pour l’as­so­cia­tion de consom­ma­teurs, ces chiffres dé­montrent « le dis­pen­dieux échec » du con­trat d’ac­cès aux soins (CAS) des­ti­né à ré­gu­ler les dé­pas­se­ments d’ho­no­raires qui « at­tire trop peu de mé­de­cins », es­time-t-elle. « Pour  mil­lions d’eu­ros de dé­pas­se­ments évi­tés par son ac­tion en , le dis­po­si­tif a coû­té  mil­lions d’eu­ros en contre­par­ties ac­cor­dées aux mé­de­cins, soit huit fois plus », sou­ligne l’UFC-Que Choi­sir. Fa­cul­ta­tif, le CAS en­gage les mé­de­cins à ne pas aug­men­ter le taux moyen de leurs dé­pas­se­ments d’ho­no­raires, et à ne pas di­mi­nuer la part des actes ef­fec­tués sans dé­pas­se­ment, en échange d’avan­tages (prise en charge des co­ti­sa­tions so­ciales par l’As­su­rance ma­la­die, re­va­lo­ri­sa­tion de cer­tains ta­rifs...).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.